L’appel du renard, tome 1 – Traqué [roman fantasy]

19 octobre 2019 16 Par Bidib

Couverture L'appel du renard, tome 1 : Traqué

J’ai découvert ce roman chez Pommy à l’occasion de l’avant-dernier throwback thursday livresque qui avait pour thème « metamorphe ». Après avoir lu sa chronique, j’ai eu envie de découvrir le roman pour différentes raisons, la principale étant le mélange des genres : fantasy avec les renards-garou, policier avec une enquête pour meurtre et romance M/M. Il se trouve que j’avais envie de lire ce genre de livres depuis un moment, mais il y en a tellement et j’y connais rien que je ne savais pas vraiment par où commencer. Le pitch de l’appel du renard de Charly Reinhardt m’a fait envie et j’ai eu envie de tester pur voir.

Mais avant de vous dire ce que j’en ai pensé, je vais prendre quelques lignes pour vous présenter l’intrigue.

Sander Jolan, shérif d’une petite ville du Wyoming et ancien soldat, se retrouve un matin d’automne confronté à un meurtre d’une extrême violence. Dans la forêt on a retrouvé le corps violemment lacéré d’un jeune homme. Les soupçons se dirigent naturellement vers une attaque de bête sauvage. Une bête qu’il va falloir traquer avant qu’un nouvel accident se produise. Voilà une affaire dont il se serait bien passé. Et les choses se compliquent quand Will MacBoyd se présente au shérif comme ranger et demande à suivre l’affaire avec lui. Will est tout à fait le genre d’homme qui plait au shérif, mais ce qu’il éprouve en présence de Will c’est bien plus qu’une simple attirance sexuelle. Troublé par cet homme tout en se méfiant de lui, Will ne lui dit pas toute la vérité, Sander doit faire bien des efforts pour rester concentré sur cette histoire de bête sauvage. Les soupçons du shérif sont bien fondés, Will cache bien quelque chose ! S’il est là, ce n’est pas en tant que ranger, mais en tant que renard. Will fait partie d’une meute de métamorphes qui vivent dans la forêt. Le corps retrouvé a été attaqué par un metamorphe et Will doit tout faire pour d’une part arrêter le coupable, d’autre part faire en sorte que le shérif ne découvre pas la vérité. Cela pourrait mettre en danger toute la meute.

Une enquête pour meurtre, des créatures fantastiques, le tout saupoudré, pour ne rien gâcher, de romance M/M, j’ai eu envie d’essayer. J’aime lire des yaoi et depuis un moment j’avais envie de tester des romans boys love. Sauf que je ne voulais pas de la romance à l’eau de rose focalisée sur les histoires d’amour. Le fait qu’ici il y ait une intrigue avec des morts et une meute à protéger rendait ce titre bien plus attirant. Et puis, ce n’est pas tout les jours qu’on croise de renard-garou. Ça change des les loups.

J’ai donc téléchargé l’extrait gratuit du premier tome de cette série sur mon apli kindle pour voir. Je ne m’attendais pas, en commençant, à y plonger la tête la première. Profitant du marathon de lecture Halloween pour m’accorder un bon moment de lecture, j’ai dévoré l’extrait et n’ai pas résisté à la tentation d’acheter le livre. Ce que j’aime dans ce type de littérature (je veux parler de la fantasy) c’est que, quand l’univers proposé a réussi à vous capter, vous y plongez et vous n’en ressortez plus qu’une fois le livre terminé. Je l’ai dévoré, littéralement. M’y replongeant dès que j’avais deux minutes et lisant jusqu’à tard dans la nuit. Ce qui ne m’arrive jamais.

J’ai beaucoup aimé le cadre de l’histoire, dans les forêts du parc de Yellowstone, avec cette nature sauvage et impressionnante. J’ai aussi aimé les renards-garou et la façon donc l’auteur nous amène à nous familiariser avec cette meute d’hommes bêtes. J’ai aussi aimé les personnages, malgré leur côté caricatural (inhérent à ce genre de littérature) ils sont touchants et sympathiques. La description des trois renards principaux m’a bien décroché quelques sourires moqueurs, trop beaux pour être vrai ! Vous me direz : les renards-garou c’est trop pour être vrai. Mais tout de même, l’auteur en fait des tonnes et c’est un peu too much. Mais là encore, c’est un stéréotype de l’urban fantasy où les créatures, que ce soit des vampires, des loups-garous ou autres, sont toujours trop belles, trop séduisantes. Ici on ne déroge pas à la règle, il y a du trop. Du trop beau, du trop fort, du trop intense… mais cela fait partie du charme. On aime parce qu’il y a dans ces histoires une intensité qu’on ne croise pas facilement dans la vraie vie.

L’aventure est bien menée. On tente de nous mener sur de fausses pistes avec de trop gros sabots pour qu’on tombe dans le piège, mais j’avoue que je n’avais pas vu venir le dénuement. Et le côté romance ne prend pas le pas sur l’aventure, certes elle est bien présente et occupe une place importante dans l’intrigue, mais cela reste assez équilibré, mêlant sentiment et action.

Une lecture très agréable, ce qu’il faut d’addictif, parfait pour s’évader sans réfléchir. Ça fait du bien ce genre de lecture. Encore une fois, je me demande pourquoi je ne lis pas plus de fantasy ! Ah oui! C’est parce que c’est trop addictif. Je risque de m’y perdre et de ne plus pouvoir en revenir.

La série compte 2 autres tomes et j’ai bien envie de continuer. Le tome 2 se focalise non plus sur Will et Sander, mais sur deux personnages secondaires du tome 1 (le deux personnages le plus cliché du livre, j’espère que se ne sera pas too much !).

Aimez-vous ce genre de littérature ? Avez-vous d’autres roman du même type à me conseiller ? Avez-vous envie de lire l’appel du Renard ? Dites nous tout en commentaire ! 😉

sur le sites des éditions Milady

⇒ Charly Reinhardt (facebook)

⇒ sur Amazon

→ à lire aussi les avis de Pommy, Sarah’lit


Share