littérature jeunesse

Maître Wen, tome 4 : la revanche du Tigre aux yeux d’or [roman jeunesse]

Couverture Maître Wen, tome 4 : La revanche du tigre  aux yeux d'or

Maître Wen, un moine itinérant, accompagné de son disciple Liao et de Shen, un petit singe, voyage à travers la Chine du XI siècle. Ils sont en route vers le nord quand une tempête de neige les pousse à se réfugier dans une taverne, peu avant d’arriver à Heng Yuan, une petite ville autrefois important poste de frontière. Dans la taverne ils font la rencontre d’un aubergiste peu loquace et de deux clients qui ont tout l’air d’être des brigands de grand chemin. Si le jeune garçon est effrayé, maître Wen lui est très calme. Qu’a-t-il à craindre des bandits, lui qui ne possède rien ? Et ces bandits-là semblent avoir bon coeur. Ils offrent à manger au moine et à son jeune disciple sans rien demander en retour. Leur rencontre aurait pu s’arrêter là, mais le destin de ces hommes va être lié à celui du moine et du jeune Liao.

Dès le lendemain Liao est enlevé par des soldats sans scrupules, maître Wen fait la connaissance du jeune chef des bandits, Tigre aux yeux d’or et l’aventure commence. Il faut sauver le petit Liao et découvrir ce qui se passe à Heng Yuan où le gouverneur semble des plus corrompu et où plus aucune justice n’existe. Tous ceux qui ont essayé d’avertir les autorités ont disparu, le désordre et la peur règnent dans la région, les soldats se livrent aux pillages et les brigands ont l’air plus bons et justes que l’armée.

J’ai commencé cette série de roman jeunesse par le quatrième tome, mais cela n’est pas du tout gênant. Chaque tome peut être lu indépendamment, et rien n’indique sur la couverture qu’il s’agit ici du tome 4. On ne le découvre qu’après l’avoir lu, dans un simple “retrouvez les aventures de maître Wen, Liao et Shen dans…”

J’ai beaucoup aimé ce petit roman de 147 pages. L’éditeur indique à partir de 11 ans, mais un bon lecteur pourra sans doute le lire avant. Le texte est simple et agréable à lire, des notes en bas de page nous apportent quelques explications sur des termes liés à la Chine du XI siècle, mais ils sont assez rares. Dans l’ensemble, le vocabulaire est très abordable. Il y a beaucoup de dialogues, les chapitres sont courts et le texte est fluide et aéré. Cela ne veut pas dire que c’est simpliste. J’ai aimé la façon dont l’histoire est mise en scène, on est vraiment pris par l’intrigue et je me suis surprise à me demander au petit matin comment maître Shen allait bien pouvoir se sortir de la situation dans laquelle je l’avais laissé la veille. Entre enquête, mystère, et action, avec un petit soupçon de fantastique, nous sommes dans un de ces mystères de la Chine antique. On retrouve le maître, sage et doté d’un grand sens de la justice, le jeune disciple, les bandits aux grands coeurs et surtout avec un grand sens de l’honneur, des fonctionnaires corrompus. Tous les ingrédients du genre sont là, en miniature, pour les plus jeunes lecteurs. Ce roman m’a rappelé l’ambiance de Juge Bao bien que le héros ici ne soit pas un fonctionnaire de l’empire, mais un simple moine itinérant.

Un roman pour les jeunes amateurs de mystères, d’aventure et de Chine ancienne.


Share

Commentaires

Sharon
29 décembre 2019 à 21:01

Merci pour ta participation.
Je ne connaissais pas – les polars jeunesse réussis deviennent de plus en plus nombreux.



Répondre à Sharon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *