Top Ten Tuesday

Top Ten Tuesday #70 – 10 manga à lire au moins une fois dans sa vie

Rendez-vous hebdomadaire, créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine, un top ten sur un thème imposé.

Photo

10 livres manga à lire une fois dans sa vie 

Encore une fois je triche, le sujet du jour parlait de livres en général, il n’y a pas si longtemps nous avons eu un TBTL sur un thème similaire et je n’avais pas encore envie de reparler des mêmes livres (Le Petit Prince, Vipère au point, 1984… je cite toujours les mêmes). Alors j’ai voulu faire un top ten spécial challenge un mois au Japon. La semaine dernière je vous ai proposé 10 shôjo/josei. Aujourd’hui je vous propose 10 autres manga qui méritent d’être lus, au moins une fois.

Choisir 10 manga n’a pas été chose facile. Lesquels choisir et sur quels critères ? Mes manga préférés ? Ceux qui sont artistiquement les plus remarquables ? Finalement j’ai choisi 10 titres qui ont quelque chose à raconter. Je veux dire par là qu’ils partagent un message qui me touche et que je voudrais partager à mon tour avec le plus grand nombre.

Comme d’habitude, je vous les livre sans hiérarchie, tous m’ont touché pour différentes raisons et je serais bien incapable de les classer par ordre de préférence. Je vais plutôt les rapprocher par thématiques.

Couverture Éclat(s) d'âme, tome 1 Couverture Le mari de mon frère, tome 4

Commençons avec deux courtes séries publiées aux éditions Akata. Elles ont en commun de ne faire que 4 tomes et de traiter de l’homosexualité. Deux styles très différents, tous deux touchant.

Éclat(s) d’âme commence avec un jeune homme dont l’homosexualité est révélée malgré lui. Désespérer il songe à en finir avec la vie. Là, il rencontre une étrange jeune femme qui l’amène dans un club. Un lieu où différentes personnes se retrouvent pour boire le thé, discuter et organiser des projets de rénovation des vieux quartiers. Tous les membres de ce club ont en commun d’avoir une sexualité/genre hors norme : il y a un vieil homosexuel, un travesti, un transsexuel, un couple de lesbiennes. Ce lieu c’est l’endroit où chacun peut être ce qu’il est sans avoir peur d’être jugé par les autres. Être enfin soi-même. Le héros va petit à petit s’accepter et accepter sa différence. Non seulement ce manga partage un très beau message de tolérance, mais il est aussi très beau. Les dessins sont magnifiques et l’histoire est très agréable à lire.

⇒ mes chroniques : le tome 1, tome 2

Le mari de mon frère est un manga plus familial. Le héros élève seul sa fille depuis sa séparation avec la mère. Une situation qui déjà en fait une famille à part dans un pays où rares sont les pères divorcés à avoir la garde des enfants. Les choses se compliquent un peu plus quand un grand Canadien vient sonner à sa porte. C’est le mari de son frère jumeau décédé qui a décidé de faire un pèlerinage dans le pays de son époux pour faire son deuil. Yaichi n’a pas revu son frère depuis des années et celui-ci est décédé avant qu’ils ne puissent se retrouver. D’abord méfiant à l’égard de l’homosexualité de cet homme qui débarque chez lui, honteux aussi d’avoir repoussé son propre frère à cause de son homosexualité, Yaichi, grâce à la présence bienveillante de la petite Kana, qui n’a pas ce genre d’à priori, va se lier d’amitié avec le mari de son frère et ses préjugés vont petit à petit s’effondrer. Une belle fresque familiale qui parle de tolérance et d’amour, amour entre les membres d’une famille, l’amour d’une petite fille pour un tonton dont elle se fiche bien qu’il ne soit pas comme les autres, amitié entre deux hommes qui partagent le deuil d’une même personne. Amour de son prochain, tout simplement. Un manga à mettre entre toutes les mains.

ma chronique

Couverture Les fils de la terre, tome 1 Couverture Je ne suis pas mort, tome 1 Couverture Une sacrée mamie, tome 01 Couverture Petite forêt, tome 1

Si je rassemble ces 4 manga entre eux alors qu’il sont très différents les uns des autres c’est que j’y retrouve un même message : il est possible de vivre autrement, plus simplement, en étant plus proche de la nature, plus humble.

Les fils de la terre est probablement mon premier coup de coeur manga. Cette courte série de trois tomes parle d’agriculture. Le héros travaille pour le ministère de l’Agriculture et se voit donner comme mission par ses supérieurs de mettre en lumière de nouvelles façons de cultiver, des façons qui apporteront une réelle plusvalue à l’agriculture japonaise. Le voici donc parti à la découverte de différentes exploitations alternatives. J’ai beaucoup aimé ce manga et le fait qu’il nous parle d’agriculture biologique et de méthodes de culture respectueuses de l’environnement. Un sujet toujours d’actualité. J’aurais pu l’accompagner d’un autre manga sur le sujet : les pommes miracle, mais celui-ci m’a beaucoup moins plu. J’ai trouvé qu’il ne parlait pas assez de la terre.

ma chronique

Je ne suis pas mort, est une très courte série de 2 tomes. Seul le premier vaut le coup d’être lu. Il se suffit d’ailleurs à lui-même et a une vraie conclusion. Le second tome c’est du réchauffé, et il n’apporte rien d’intéressant à mon humble avis. Le premier tome en revanche m’a beaucoup touché et raconte une histoire plutôt originale pour un manga. Le héros est un vieil homme à la veille de la retraite, il est dépassé, vieux, rejeté par le monde du travail qui a évolué plus vite que lui, rejeté par sa femme, par ses enfants. Une vie de merde, quoi. Il décide d’en finir. Il va en forêt, se pend, mais il ne meurt pas. À partir de là, il décide de ne plus quitter la forêt et d’y survivre par ses propres moyens. Le vieil homme maladif et dépressif se mue peu à peu en valeureux ermite et retrouve la sérénité. Ce manga m’a énormément touché, car il parle des dérives de notre société où il faut toujours être au top, de plus en plus performant, au détriment des choses simples qui finalement nous rendraient bien plus heureux. Une belle leçon de vie.

ma chronique

Leçon de vie toujours avec Une sacrée mamie. Je vous ai déjà parlé de cette série il y a peu dans mon top ten dédié aux livres qui m’ont fait rire. Si Une sacrée mamie est un manga plein d’humour qui me fait toujours rire, c’est surtout une très belle leçon de vie. Nous sommes au Japon après la guerre. Akihiro doit aller vivre chez sa grand-mère à la campagne, car sa mère, qui élève seule ses deux fils n’a plus le temps de s’occuper de lui, trop prise par son travail. Sa mamie est très pauvre, leur vie sera très spartiate, mais la mamie à un trésor bien plus grand que l’argent, elle a de l’imagination, une grande résilience, de l’optimisme et un grand cœur. De leur vie très difficile faite de dur labeur et de faim elle fait des moments de bonheur et de partage. Elle a toujours des solutions improbables, et jamais elle ne se laisse abattre. Le petit Akihito pleurnichard va beaucoup apprendre à ses côtés. Il va devenir plus fort, plus fier, meilleur. La série fait 11 tomes et je ne les ai pas encore tous lus.

Prônant une vie plus simple faite de petits plaisirs et de retour à la nature, je vous conseille aussi Petit forêt en seulement deux tomes qui offre une jolie tranche de vie dans un village de montagne japonaise resté proche de ses traditions qui vit au rythme des saisons et de l’entraide. Le tout servi par un dessin original. Pour tous les amateurs de bédé indépendante.

mon avis (publié chez Manga Suki)

Couverture Histoire couleur terre, tome 1

Proche de la thématique précédente, mais avec un aspect beaucoup plus poétique, je vous conseille également Histoire de couleur terre, un très beau manhwa. Il y est question de vie à la campagne, mais il y est surtout question de féminité. Une oeuvre douce et poétique que j’ai beaucoup aimée, montrant des femmes à la fois fragiles et fortes, intemporelles. Je l’ai conseillé à une amie proche qui n’a pas du tout ressenti cette lecture comme moi. Moi j’ai trouvé que l’auteur fait un très bel hommage à la femme.

ma chronique

Couverture Evil Heart, tome 1

On change radicalement d’ambiance et de sujet pour partir dans le domaine du sport avec Evil Heart. Un manga sur l’aïkido, qui m’a beaucoup touché. Dans cette série il n’est pas seulement question de sport et de dépassement de soi, mais aussi de réinsertion, de dépassement de difficultés familiales grâce au sport et plus précisément grâce aux arts martiaux. Umeo est un adolescent perturbé violent et victime de violence. Grâce à l’aïkido, il va apprendre à maîtriser sa colère et va s’ouvrir aux autres.

Dans les séries de sport, j’aurais pu en citer d’autres comme Real ou il y est question de basket et fauteuil roulant. Les séries sportives s’accompagnent souvent de belles leçons de vie, dépassement de soi et gout de l’effort, mais aussi intégration. Je pense aussi à des séries comme Ascension ou le héros est également un ado à problème qui va se focaliser sur l’alpinisme.

Couverture Le journal de mon père, intégrale

On change encore de sujet pour parler d’un incontournable, accessible même aux plus récalcitrants des lecteurs. Le journal de mon père c’est l’histoire d’un homme qui va faire la connaissance de son père le jour de son enterrement. Non pas au sens où il ne l’a jamais rencontré avant, mais parce que pendant toute sa vie il a eu une image erronée de qui était réellement son père et ce n’est qu’une fois celui-ci mort qu’il va comprendre qui il était et pourquoi il était comme ça. Une fresque familiale vraiment touchante. Et il faut avoir lu au moins un Taniguchi dans sa vie ! Si je devais n’en conseiller qu’un, ce serait celui-ci.

ma chronique

Couverture Massacre au pont de Nogunri

Enfin, je finis cette sélection avec un titre qui ne conviendra pas aux âmes sensibles. Il est ici question de la guerre, de la vraie, dans toute son horreur. Massacre au port Nogunri raconte des événements survenus durant la guerre de Corée en 1950. L’armée américaine tire sur des civils qui tentent de fuir les zones de guerre. Un témoignage poignant, terrible. Une lecture pour ne pas oublier.

ma chronique

Et voilà, je m’arrête avec 10 titres, mais j’aurais bien sûr pu en citer beaucoup d’autres. Dites-moi en commentaires quels sont les manga qui selon vous doivent être lus au moins une fois dans la vie et pourquoi.

Share

Commentaires

larie-lys
28 avril 2020 à 12:43

merci pour cette liste



28 avril 2020 à 12:45

J’ai envie de tous les lire car j’ai adoré tous ceux que je connais de ta liste.
Petite forêt est dans mon top 10, avec Solanin par exemple.
Et le mari de mon frère est vraiment d’une grande justesse sans faire dans le mièvre ou too much.



rachel
28 avril 2020 à 15:07

Encore toute une bien belle liste



28 avril 2020 à 15:23

alors la j’avoue que je n’en connais aucun xD Par contre tu m’as donner envie de les découvrir =)



28 avril 2020 à 15:29

Je note, ça me fera une base quand je voudrais me lancer 😉



28 avril 2020 à 16:54

J’aurais pu faire un post spécial mangas mais je n’y ai pas pensé!!!
Je te rejoins pour Histoire Couleur Terre, incroyable cette lecture!
Le mari de mon frère et Éclat d’âmes sont dans ma wishlist! 🙂



    29 avril 2020 à 09:11

    Histoire couleur terre m’a beaucoup plu. Je l’avais emprunté à la bibli mais je l’ai trouvé tellement beau que je me le suis fait offrir. Je ne peux que t’encourager à lire le mari de mon frère et éclat(s) d’âme



28 avril 2020 à 18:35

J’aime bien ton changement dans l’intitulé… et espère avoir l’occasion au moins un tome de ces mangas que tu conseilles.



29 avril 2020 à 18:49

Oui, de très bons mangas !



30 avril 2020 à 14:22

J’en connais quelques-uns mais “Une sacrée mamie” a l’air extra !! 🙂



Les lectures de la Diablotine
30 avril 2020 à 18:20

Ta liste est très différente de la mienne où il y a trop de Zola :p “Une sacrée mamie” a l’air sympa ! 🙂



    1 mai 2020 à 11:31

    hahaha ! Peut-être me faudrait-il du Zola en manga 😀 Blague à part ça fait un moment que je me dis que je devrait relire du Zola maintenant que je n’ai plus de prof sur le dos.
    Une sacrée mamie est vraiment chouette, on le trouve souvent en bibliothèque



3 mai 2020 à 09:16

Je connais les premiers de nom, mais je ne les ai jamais lus ! Merci de la découverte. 🙂



5 mai 2020 à 11:33

J’aime beaucoup ton interprétation du thème (manga + avec un message à dire) !
Parmi eux, j’aimerais beaucoup me trouver Une sacrée mamie un jour ^^



    5 mai 2020 à 15:42

    bon choix 🙂 moi j’en ai lu plusieurs emprunté à la bibli mais je n’en ai que 2 chez moi, j’aimerais aussi compléter ma collection



8 mai 2020 à 14:13

Je n’ai lu que “Le Journal de mon père” dans ta sélections mais j’avoue que si je devais n’en conseiller qu’un de Taniguchi, ce serait “Quartier lointain”. Un gros coup de cœur à l’époque où je l’ai lu.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.