manga - BD - comics

Goodbye my Rose Garden, tome 1 [manga]

Couverture Goodbye my Rose Garden, tome 1

Voilà quelques mois que ce manga trainait dans ma PAL, faut dire que je ne suis à l’aise avec le format numérique, et je tarde toujours à m’y mettre même quand le sujet m’intéresse. Par un dimanche après-midi, j’ai décidé de rattraper mon retard, j’ai sorti la tablette et surprise ! Le mois de mars pointe le bout de son nez avec sa thématique British Mysteries Month organisé par Lou et Hilde. J’aurais voulu le faire exprès, je n’aurais pas si bien réussi. Ce manga tombe à pic avec son intrigue se déroulant dans le Londres de 1900.

Londres, donc. 1900. Le nouveau siècle. Une société en pleine mutation, mais encore empêtrée dans des stéréotypes archaïques laissant bien peu de place aux femmes. Hanako, jeune Japonaise éprise de littérature, vient de débarquer dans la ville. Elle a fait ce long voyage depuis le Japon pour réaliser un rêve : rencontrer son auteur préféré. Mais elle a beau harceler l’éditeur, lui répéter qu’elle vient du Japon pour le rencontrer, rien n’y fait, on ne lui donne aucun indice. Elle est désespérée. Elle est partie des rêves plein la tête, mais maintenant qu’elle est en Angleterre elle n’a nulle part où aller et aucun moyen de rencontrer l’auteur qui lui a donné envie de devenir écrivaine. Alors qu’elle se désespère, elle fait la rencontre d’une jeune et belle femme de la noblesse anglaise. Cette dernière lui tend la main et lui propose un travail de femme de chambre à ses côtés.

Hanako est touché par la gentillesse et la finesse de la belle Alice et la suit, pour commencer une nouvelle vie en tant que domestique. Alice lui propose un surprenant marché, elle l’aidera à rencontrer son écrivain favori à condition que Hanako lui promette de la tuer. Voilà une proposition bien choquante. Hanako décide d’accepter, non pas parce qu’elle est prête à tout pour rencontrer son auteur favori, mais parce qu’en acceptant elle espère avoir le temps de sauver Alice de son désir de mort.

Les deux jeunes femmes vont apprendre à se connaître et petit à petit Hanako va comprendre pourquoi Alice veut mourir. Dans la société anglaise du début du XXe siècle, il n’y a pas de place pour une femme comme elle. Elle n’a pas le droit de vivre librement et doit se plier, pour le bien de sa famille, à vivre une vie qu’elle ne peut accepter. Comment fera Hanako pour redonner à la jeune femme le désir de vivre ? Et qu’en est-il de ses rêves à elle ? Sera-t-elle capable de devenir écrivaine ?

Voilà un cadre qui colle parfaitement à l’ambiance lecture de ce mois de mars. Londres, l’Angleterre et ses coutumes du début XX°, ses manoirs, ses jardins de roses et se tea times. Mais aussi du mystère avec cet écrivain dont personne ne sait rien et que Hanako tient à tout prix à rencontrer, Alice qui souhaite mourir alors qu’elle est si douce et si gentille, Hanako qui va devoir se faire une place dans cette société très loin de chez elle.

Si le mystère se révèle aux yeux du lecteur bien plus vite qu’à ceux de l’héroïne, il est agréable de la voir se démener entre son désir de découvrir l’auteur qu’elle est venue chercher et son désir de sauver la douce Alice. Alice est quand a elle loin de n’être qu’une frêle créature qui attend d’être sauvée. Elle a aussi une grande force, un esprit en avance sur son temps et surtout un désir de liberté que sa position sociale ne lui permet pas.

Le duo formé par ces deux femmes fonctionne très bien et la lecture de ce premier tome est très agréable. J’ai aimé le suivre et j’ai envie de les voir évoluer. Le dessin, classique, est aussi très joli et élégant. Si vous aimez les belles toilettes du siècle dernier, vous serez servi.

Et puisque j’ai commencé ce billet par vous parler du British Mysteries Month je termine avec un petit clin d’oeil que le manga fait à Oscar Wilde, auteur incontournable des British Mysteries.

On se retrouve très vite pour parler du tome 2 😉

série terminée en 3 tomes de Dr. Pepperco, publiée chez Komikku

lire un extrait

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi les avis de Tachan et Pommy


avec cette lecture je participe aux challenges British Mysteries, A year in England et Objectif PAL

 

Share

Commentaires

5 mars 2021 à 21:33

Ça a l’air plutôt joli 🙂



7 mars 2021 à 14:08

Voilà qui plairait sans doute à ma fille ! 😉



8 mars 2021 à 19:20

C’est un vrai bonheur de voir ce genre de titre parler intelligemment de la question de l’homosexualité à une telle époque. J’ai adoré la série !
(Merci pour le lien 🙂 )



    9 mars 2021 à 08:09

    avec plaisir 😉
    J’ai beaucoup aimé les 2 premier tomes aussi, il ne me reste qu’à découvrir le dernier. Ma fille cadette à lu aussi le premier tome. Graphiquement ce n’est pas sa tasse de thé mais elle a apprécié l’histoire.



12 mars 2021 à 08:00

Oh ça me plairait bien !! et pas que pour les belles robes ^_^



16 mars 2021 à 22:38

Merci pour la découverte. J’aime bien les dessins de ce manga et ça semble vraiment original et beau.



20 mars 2021 à 16:54

Je suis bien tentée, les thèmes ont l’air nombreux et bien abordés!
Et puis, que trois tomes^^



Répondre à Blandine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.