Semaine Shôjo 2021 : Quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ? / t’invite(nt) le plus à l’évasion ?

Semaine Shôjo 2021 : Quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ? / t’invite(nt) le plus à l’évasion ?

30 avril 2021 7 Par Bidib

C’est le retour de la semaine shôjo avec la 9e édition de cet évènement inteblog organisé par le Club Shôjo.

le programme complet de la semaine shôjo sur le Club Shôjo

Je participe depuis le début à cet évènement et je suis ravie de rejoindre cette année encore le groupe de blogueurs qui va se pencher sur la même question. Le sujet qu’on nous propose cette année c’est : quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ? / t’invite(nt) le plus à l’évasion ? Un thème qui colle parfaitement à l’ambiance de l’année. Nous avons tous besoin d’évasion et faute de pouvoir voyager, nous allons chercher un peu d’évasion dans nos bibliothèques.

C’est parti !

The Girl Who Leapt Through Time – Anime Review | Nefarious Reviews

Après avoir passé en revue toute ma bibliothèque shôjo, j’ai finalement jeté mon dévolu sur 2 titres pour un double voyage, dans le temps et dans l’espace (triple voyage même, car nous irons dans un passé imaginaire).

Manga - Goodnight i love you...Manga - Manhwa - Goodnight i love you... Vol.2Commençons avec un voyage dans l’espace. Une lecture s’est très vite imposée à moi quand il a été question de voyage : Goodnight, I love you… de John Tarachine, publié chez Akata

Ce titre peut paraitre trompeur, “I love you”+shôjo, on pourrait croire qu’il s’agit d’une romance, mais pas du tout ! L’amour dont il est question ici c’est celui d’une mère pour son fils et d’un fils pour sa mère qui vient de décéder. Le héros a perdu sa mère, en guise d’adieu elle lui a laissé une dernière volonté : aller en Angleterre porter une lettre à une de ses chères amies de jeunesse. Alors que le jeune Ozora pensait faire un aller-retour, il va découvrir que sa mère a laissé à Londres une lettre pour lui lui demandant d’aller à Paris. Commence ainsi un voyage à travers l’Europe. Un voyage à travers lequel Ozora va découvrir une facette de la personnalité de sa mère qu’il ne connaissait pas, où il va renouer des liens avec son grand frère qui vit à Paris et surtout où il va se réconcilier avec lui-même. Tout en découvrant du paysage, il va se découvrir, se surprendre et se dépasser. Lui, qui n’avait jamais quitté le Japon, va prendre confiance et plaisir dans ce voyage qui avait commencé sous la contrainte de la culpabilité et du chagrin.

Manga - Manhwa - Goodnight i love you... Vol.3Une belle quête initiatique moderne qui se termine en 4 tomes et que j’ai quittée à mi-chemin (je n’ai lu que les deux premiers tomes pour le moment). Il est temps pour moi de retrouver Ozora et de reprendre la route avec lui, d’autant plus que le troisième tome va l’amener en Italie (justement là où j’aurais dû aller pendant les vacances de Pâques 😭).

→ mon avis sur le tome 1 et le tome 2

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

lire un extrait

Manga - Pavillon des hommes (le)Manga - Manhwa - Pavillon des hommes (le) Vol.2Après ce road trip en Europe je vous propose un voyage dans le temps avec un passé alternatif et une ambiance évasion garantie : le pavillon des hommes de Fumi Yoshinaga, publié chez Kana.

Japon, époque Edo, à la tête du pays des femmes. Dans ce passé alternatif, une grave maladie a décimé la population masculine et les rôles dans la société se sont inversés. Ce sont les hommes qui forment les harems des femmes de pouvoir pour qui avoir plusieurs concubins est signe de prestige.

La Shogun possède un pavillon de 800 hommes parmi les plus beaux du pays. C’est là qu’atterrit Mizuno, jeune séducteur, qui cherche ainsi à échapper au mariage arrangé par sa mère. Le pavillon des hommes est régi par une hiérarchie complexe, Mizuno devra y faire sa place, il gravira les échelons attirant l’attention du shogun, mais aussi les jalousies des autres concubins.

Intrigues de cours aux rôles inversés, le dépaysement est ici total. Autre pays, autre temps et autre société avec un matriarcat aussi redoutable que le patriarcat.

Encore une fois, j’ai choisi un manga que je n’ai fait que commencer. J’ai lu les deux premiers tomes sur les 19 que compte la série au total. Mais le peu que j’en ai lu m’a beaucoup plus. J’ai aimé l’ambiance, l’histoire avec ses intrigues de cours et son côté fantastique, mais surtout j’ai adoré le trait de l’autrice, fin et élégant. Depuis un moment déjà j’ai envie de poursuivre cette série, c’est l’occasion de m’y remettre enfin. J’ai déjà quelques tomes qui m’attendent dans ma PAL.

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

Pavillon hommes viusal 2


Tous les blog participants


Mes participations aux semaines shôjos des années précédentes

Semaine shôjo 2020 : quel shôjo conseiller à un débutant

La semaine Shôjo 2019 : La meilleure adaptation shôjo

Semaine shôjo 2018 – Le shôjo qui m’a le plus émue

[Semaine shôjo] quel est le shôjo qui a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ?

semaine shôjo : Le meilleur personnage feminin

Shôjo : la meilleure mangaka

Shôjo : la meilleure mangaka

Et une petit sélection de manga à découvrir :

Top Ten Tuesday #69 – 10 shôjo/josei à découvrir (spécial semaine shôjo)


avec ce billet je participe aussi au challenge Un mois au Japon

Share