C'est lundi !

Carnet de bord, lundi 14 juin 2021

Bienvenus sur Ma petite Médiathèque, voici, comme chaque lundi, mon petit carnet de bord de la semaine passée : articles publiés, livres lus et bilan de visionnage au rendez-vous.

Lectures de la semaine

lectures terminées

Lecture commune avec Cristie, j’ai lu Saumon de Ahn Do-hyun. Alors qu’elle a lu la version longue, moi j’ai lu l’adaptation en album illustré. Un très joli album

« Les saumons sont des poissons très mystérieux. Ils voyagent dans les mers lointaines, couvrent des distances qui peuvent aller jusqu’à 16 000 kilomètres et reviennent au bout de trois ou quatre ans pour pondre leurs œufs et mourir.
C’est parce qu’il y a quelque chose de très touchant dans leur destin que j’ai décidé de raconter la vie et la mort des saumons.
J’aimerais que vous aussi, jeunes lecteurs, franchissiez la cascade et trouviez votre propre chemin, comme le font les saumons. »  (Ahn Do-hyun)

ma chronique

J’ai terminé Extinctions, le crépuscule des espèces, une BD documentaire intéressante? Je vous en dirais plus bientôt.

Synopsis : Sur une île de l’océan Arctique, les journalistes Emma et Luis vont pendant deux mois suivre
une équipe scientifique qui étudie le risque mortel que fait peser le réchauffement climatique sur la faune et la flore.
Comment des espèces entières sont-elles amenées à disparaître ? Que dit la science de la sixième extinction de masse que nous vivons aujourd’hui ? Quelles étaient les cinq premières ? Comment se sont-elles produites et dans quel contexte ? Et après nous, le déluge ?…
Le biologiste Jean-Baptiste de Panafieu et le dessinateur Alexandre Franc nous offrent une description détaillée de ces phénomènes aussi fascinants qu’inquiétants. Avec humour et précision, ils expliquent la disparition des espèces actuelles et les conséquences de cette sixième extinction. (source : livraddict)

J’ai enfin terminé la fleur perdue du chaman de K., le roman que j’avais choisi de lire pour le mois italien en mai, mais que je n’ai pas réussi à finir à temps. Un roman d’aventures très sympa.

Synopsis : Pérou, 1986. Être admise dans une clinique neurologique ne faisait pas vraiment partie des projets de Laila… Mais si ses symptômes ne s’étaient pas manifestés, jamais Laila n’aurait rencontré El Rato. Et jamais ils n’auraient découvert un étrange journal, écrit en 1941 par un certain Dr Clarke, dans lequel le dessin d’une fleur allait changer le cours de leur existence. Utilisée par les chamans de la tribu de K., la Fleur Perdue aurait un grand pouvoir de guérison (encore faut-il la dénicher). Lorsque le diagnostic tombe pour Laila, et que l’espoir ne semble plus permis, les deux amis décident de tenter le tout pour le tout : trouver la fleur et ainsi guérir Laila. Mais pour cela, un long voyage des Andes à la forêt amazonienne les attend, un long voyage semé d’embûches… (source : livraddict)

ma chronique 

J’ai fini la semaine avec sept nains de Wilfrid Lupano et Roberto Ali. Je l’ai emprunté par curiosité, j’aime en général les contes revisités, mais j’avoue que j’ai moyennement accroché à celui-ci. Il y a quelques idées rigolotes, mais rien de très original ou marquant.

Synopsis : Sept nains sont bouffons et amuseurs à la cour d’un roi, qui fête l’anniversaire de Blanche, sa fille chérie, née d’un premier mariage. Acrobaties, pitreries, jonglage, tout y passe. Hélas pour eux, la blague de trop va vexer la reine et décider de leur destin. Les voilà exilés du château, condamnés à la mine.C’est pour eux le début d’une longue descente aux enfers.Mais bon ou mauvais, ils n’ont pas dit leur dernier mot. (source : livraddict)

lectures en cours

J’ai commencé Jours de Sable que je découvre grâce à NetGalley.

Côté roman j’ai jeté mon dévolu sur les enquêtes d’Enola Holmes. Un roman qui traine dans ma PAL depuis un moment. Lecture commune avec Blandine et Alexielle.

Visionnages de la semaine

L’inspecteur Barnaby

Affiche Inspecteur Barnaby

Eh oui ! il est de retour ! XD J’ai regardé deux épisodes en honneur du mois anglais.

Le télescope de la mort : L’inspecteur Barnaby surveille de près le transfert d’un criminel nommé Ronnie Tyler. Il doit être placé à Midsomer Holm, un asile d’accueil où l’on travaille à la réinsertion des condamnés. À sa grande surprise, Barnaby retrouve son ancien collègue – et vieil ami – Jack Colby. Celui-ci a quitté la police depuis longtemps pour administrer avec passion ce foyer d’insertion. Il fait équipe avec sa femme qui est réputée à travers tout le pays pour son soutien actif aux ex-prisonniers. Les retrouvailles sont chaleureuses. Les Colby vivent dans le manoir de Lord Holm, un sympathique châtelain. Mais Barnaby est sous le choc lorsqu’il apprend, le lendemain matin, que Jack a été battu à mort… (source : SensCritique)

Fusillé à l’aube : considéré comme déserteur pendant la Première Guerre mondiale, le jeune Hicks fut fusillé par un peloton d’exécution, et achevé au pistolet par un proche ami. De cette douloureuse histoire est né un conflit entre les familles Hicks et Hammond, entre aristocrates et parvenus. Barnaby essaie de pacifier les querelles des anciens combattants, en vain, puisque Henry Hammond est assassiné. Barnaby n’a que l’embarras du choix : la victime était détestée par la moitié du village. Quelques jours plus tard, une nouvelle victime trouve la mort. Barnaby commence alors à enquêter sur le passé de ces deux familles, bien décidé à mettre au jour leurs secrets… (source : SensCritique)

Avec Fusillé à l’aube on revient sur le thème de la Première Guerre mondiale, un thème qui revient régulièrement tout au long de la série. Les blessures laissées par la guerre traversent les générations et on les retrouve de nos jours. Ici, deux familles rivales parce que l’un des grands-pères a fait fusiller l’autre. La rancœur s’est accumulé génération après génération et fini par exploser dans des meurtres mis en scène.

Avec cette série je participe également aux challenges British Mysteries, A year in England, challenge polar et trhiller, et je fais un petit clin d’œil au challenge première guerre mondiale.

The Nevers (épisode 1)

Affiche The Nevers

Je cherchais une autres série pour le mois anglais et je suis tombé sur le premier épisode de Nevers. Malheureusement je n’avais accès qu’au premier épisode. J’aurais bien regardé la suite. Ce premier épisode est plutôt chouette et intrigant. J’ai bien aimé les personnages et l’ambiance aussi.

Synopsis : Au XIXe siècle, en pleine Angleterre victorienne, des jeunes femmes dotées de pouvoirs surnaturels se retrouvent plongées dans un monde d’intrigues et d’aventures. Elles doivent lutter contre d’autres personnes aux capacités hors normes et empêcher la réalisation d’un complot qui pourrait changer le monde. (source : SensCritique)

avec série je participe également aux challenges British Mysteries et A year in England

Continuum (saison 1, épisodes 1 à 5)

Affiche Continuum

Changement de registre et de continent. Direction l’Amérique et les voyages dans le temps.

Synopsis : Keira Cameron, inspecteur de police en 2077, se retrouve propulsé en 2012, en poursuivant des terroristes à travers une faille temporelle. Coincée à notre époque, elle va devoir s’allier à certains de nos contemporains pour empêcher les terroristes de modifier le futur. (source : SensCritique)

J’aime bien les voyages dans le temps et j’ai regardé plusieurs séries autour de cette thématique. Ici une femme travaillant pour les forces armées dans le futur est propulsée dans le passé avec des terroristes. Elle va réussi à intégrer les forces de l’ordre pour pouvoir enquêter et éliminer lesdits terroristes avent qu’ils ne changent le cours des choses. À première vue ce n’est pas terrible. Je veux dire que ce n’est pas hyper bien joué, que la mise en scène est assez quelconque et le personnage pas particulièrement attachant. Mais il y a un petit quelque chose qui stimule ma curiosité, et j’ai envie de savoir comment ça évolue. Nous avons d’un côté la flic du futur de l’autre les terroristes. Sauf que dans le futur le pouvoir est détenu par un consortium de multinationales et que les terroristes luttent pour la liberté. Alors oui, les terroristes sont super méchants, violents et antipathiques, fanatiques et caricaturaux, sauf que leur cause me semble plus juste que celle de la flic qui bosse pour les multinationales qui ont la main mise sur toutes les sphères de pouvoir de la société du futur. Du coup, je me demande si elle va changer son point de vue et remettre en cause sa société ou si on va rester dans le manichéisme des premiers épisodes avec la gentille flic et les méchants terroristes ?

Avec cette série je participe aux challenge polar et thriller

Ragnarök (saison 2)

Affiche Ragnarök

On change encore d’ambiance pour revenir sur le vieux continent, et plus précisément en Norvège. Mythologie nordique revisitée avec des lycéens qui incarnent les diniviné.

Synopsis : Au coeur de la campagne norvégienne, dans le lycée de la petite ville fictive d’Edda, des adolescents assistent impuissants et choqués à de violents changements climatiques et se persuadent que ces catastrophes naturelles sont annonciatrices du Jour du jugement dernier. (source : SensCritique)

J’ai regardé la première saison il y a quelque temps déjà, mais je crois que je ne vous en ai pas parlé. Dans la première série, on découvre Magne, un jeune lycéen dyslexique qui a du mal à s’intégrer. En revenant vivre avec sa famille dans sa ville natale après le décès de son père, il fait la rencontre d’une étrange femme. Après son contact, il commence à changer. Il retrouve la vue, développe une super force et… il commande à la foudre ! Il est Thor. Il av devoir affronter une riche famille qui n’est pas du tout ce qu’elle semble être. Ses membres sont des géants qui se dissimulent en prenant l’apparence humaine. Thor va devoir les affronter. Dans la seconde saison, le frère du jeune Thor va prendre le devant de la scène et jouer un rôle primordial dans la lutte qui se profile. Magne va être en proie au doute, est-il prêt pour livres bataille aux géants ? Et à quel prix ?

J’ai bien aimé cette série. Elle n’a pas l’exubérance des séries américaines et les personnages ont l’air normaux. Il y a bien le beau gosse du lycée, mais le héros, lui il est normal tout comme la plupart des personnages. Pas de défilé de top models ici. Si nous sommes dans une série pour ado assez classique, j’ai aimé retrouver ici plein de détails sur la mythologie nordique, y ai appris des choses, et ça m’a donné envie de faire quelques recherches sur le sujet. Si vous connaissez de bons livres, laissez-moi vos conseils en commentaire. 😉

Avec cette série je participe au challenge contes & légendes

Sur le blog

Share

Commentaires

14 juin 2021 à 13:02

Bien complet ce carnet de bord !
La fleur perdue du chaman de K me tente pas mal et j’ai prévu de regarder (quand c’est une autre question) The Nevers.
Quant à Continuum, malgré une série qui manque clairement de budget, j’ai plutôt accroché. Je sais que j’ai terminé la première saison, mais je ne me souviens pas trop où j’en suis… Mais oui, sans être très profond, la policière évolue et toute l’intrigue autour d’Alec apporte un peu de profondeur.



rachel
14 juin 2021 à 17:25

Et bin tout un carnet…et pour the Nevers…il faut que tu trouves la suite…elle est trop trop bien





14 juin 2021 à 21:16

Tes carnets de bords sont toujours très chouettes =)
J’espère que tu aimeras ta lecture du roman de Nancy Springer, j’avais beaucoup aimé cette série jeunesse, malgré des petits bémols.



15 juin 2021 à 19:37

Oh quelle découvertes variées !! une semaine riche ! bises



16 juin 2021 à 12:05

Belle semaine livresque 🙂
J’aime beaucoup la mise en page et la présentation de votre blog !



21 juin 2021 à 00:39

Merci pour le clin d’oeil!
Et dire que je ne connais aucuns de tes films et livres lus (heureusement par le nom oui!)



    21 juin 2021 à 08:17

    le sujet de la première guerre mondiale revient souvent dans la série L’inspecteur Barnaby, tout comme la seconde d’ailleurs. Ce qui est assez étonnant puisque ça se passe de nos jours (enfin dans les années 1990-2000 quoi). Comme quoi, les esprit ont été durablement et durement marqué



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.