C'est lundi !

Carnet de bord, lundi 16 août 2021

Bienvenue sur Ma petite Médiathèque, voici, comme chaque lundi, mon petit carnet de bord de la semaine passée : articles publiés, livres lus et bilan de visionnage au rendez-vous.

Lectures

lectures terminées

J’ai terminé dès lundi (il ne me restait qu’une centaine de pages) le premier tome de Broadway limited de Malika Ferdjoukh (École des loisirs, 2015). J’ai adoré ce premier tome. Malgré ses presque 600 pages, je ne me suis pas ennuyé un instant. On y suis en parallèle la vie de Jocelyn, un jeune français fraichement débarqué à New York, et celle des pensionnaires de la résidence où il habite. Nous découvrons la vie dans le New York d’après guerre et le monde du spectacle (les jeunes femmes de la résidence sont danseuses, actrices, modèles…). C’est vraiment très chouette.

Résumé : Normalement, Jocelyn n’aurait pas dû obtenir une chambre à la Pension Giboulée. Mrs Merle, la propriétaire, est formelle : cette respectable pension new-yorkaise n’accepte aucun garçon, même avec un joli nom français comme Jocelyn Brouillard. Pourtant, grâce à son talent de pianiste, grâce, aussi, à un petit mensonge et à un ingrédient miraculeux qu’il transporte sans le savoir dans sa malle, Jocelyn obtient l’autorisation de loger au sous-sol. Nous sommes en 1948, cela fait quelques heures à peine qu’il est à New York, il a le sentiment d’avoir débarqué dans une maison de fous. Et il doit garder la tête froide, car ici il n’y a que des filles. Elles sont danseuses, apprenties comédiennes, toutes manquent d’argent et passent leur temps à courir les auditions. Chic a mangé tellement de soupe Campbell’s à la tomate pour une publicité que la couleur rouge suffit à lui donner la nausée. Dido, malgré son jeune âge, a des problèmes avec le FBI. Manhattan est en proie à l’inquiétude depuis qu’elle a cinq ans. Toutes ces jeunes filles ont un secret, que même leurs meilleures amies ignorent. Surtout Hadley, la plus mystérieuse de toutes, qui ne danse plus alors qu’elle a autrefois dansé avec Fred Astaire, et vend chaque soir des allumettes au Social Platinium. Hadley, pour qui tout a basculé, par une nuit de neige dans un train. Un train nommé Broadway Limited. Le livre le plus étourdissant de Malika Ferdjoukh. (source : livraddict)

J’ai enfin fini Le bleu ne va pas à tous les garçons de George M. Johnson (De Saxus, 2021). Une lecture intéressante dont je vous reparlerais très vite.

Résumé : Dans une série d’essais personnels, George M. Johnson, journaliste et militant LGBTQIAP+, raconte de manière douce-amère son enfance, son adolescence et ses années universitaires dans le New Jersey et en Virginie.
Du souvenir de se faire casser les dents par des brutes à l’âge de cinq ans, de chiner avec sa grand-mère bienveillante, à ses premières relations sexuelles, cette autobiographie raconte sans détour les épreuves et les triomphes auxquels sont confrontés les jeunes queers noirs.
On rit, on pleure, mais plus que tout, on est touchés par la grâce et le courage qui se dégagent de cette œuvre. Véritable compagnon pour les jeunes queers qui se cherchent, “Le bleu ne va pas à tous les garçons” va au-delà de son public en s’interrogeant sur l’identité de genre, la masculinité toxique ou encore la famille.
Un témoignage brut, bouleversant et indispensable. Un véritable message d’espoir. (source : livraddict)

J’ai lu également un album jeunesse : l’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche (La cabane bleu, 2020). L’histoire est mignonne, mais je n’ai pas été pleinement convaincue.

Résumé : Valentine grandit.
Un jour, son papa décide de lui fabriquer un nouveau lit dans le bois du vieux poirier malade qu’il a fallu abattre.
La petite fille est ravie !
Alors que la nuit tombe, la voix de l’arbre-lit s’élève… (source : livraddict)

Couverture L'arbre-lit

lectures en cours

J’ai commencé un roman jeunesse dont la version poche vient de sortir : l’île des neufs de Laurel Snyder. Seulement 72 pages lues pour le moment.

Couverture L'île des neuf

Grands et petits écrans

La semaine dernière je n’ai pas eu le temps de partager tous nos visionnages, je vais me rattraper aujourd’hui.

Titans, saison 2

Affiche Titans

série DC comics

J’avais commencé la saison 2 de cette série il y a un bon moment déjà, mais après seulement 2 épisodes je l’avais abandonné. Envie d’autre chose. En panne d’inspiration, j’ai fini par y revenir et j’ai regardé toute la seconde saison.

→ je vous ai parlé ici de la saison 1

Dans cette seconde saison, notre groupe de héros est réuni dans la tour, les jeunes titans et les vieux titans se retrouvent. Un ancien ennemi de la première équipe de titans revient pour se venger : Deathstroke, tandis que sa fille rejoint les Titans. Mais le groupe n’est pas uni face à ce dangereux ennemi. La vieille génération de Titans veut préserver les plus jeunes, mais ces derniers se sentent injustement évincés, ce qui les pousse à prendre les mauvaises décisions. Un nouveau membre rejoint l’équipe des jeunes Titans : Conner, le clone de Superman et de Lex Luthor.

Dans cette saison encore beaucoup de prise de tête entre les personnages, de la culpabilité, des “tout est de ma faute” du coup je continue à prendre de mauvaises décisions car ça serait dommage de ne pas recommettre les mêmes erreurs… Les personnages ne font pas preuve de beaucoup de maturité, que ce soit le jeune et les moins jeunes Titans, tous sont assez nombrilistes et c’est du moi-je et encore moi-je plutôt qu’un travail d’équipe. J’espérais à vrai dire voir l’équipe se souder dans la seconde saison alors qu’elle est encore moins soudée que dans le premier volet. À se demander si les Titans seront un jour une équipe.

Mais malgré des protagonistes immatures, la série est plutôt sympa avec beaucoup de tension, de nouveaux problèmes et complications à chaque épisode. Une série parfaite pour se vider la tête.

Innocent

Affiche Innocent

série Netflix, 1 saison

Synopsis : Mateo est impliqué dans une bagarre et tue involontairement un homme. Sorti de prison il refait sa vie et tout ce passe bien jusqu’à ce que ça femme disparaisse et qu’il reçoive un appel d’un homme qui se fait passer pour son amant. Mateo décide alors de rechercher sa femme. Au même moment une nonne est retrouvée morte. Suicide ou meurtre ? L’enquêtrice en charge de l’affaire découvre un lien entre la nonne et la femme de Mateo. Celui-ci se retrouve sur la liste des suspects.

Comme dans toutes les séries espagnoles il sera question de prostitution et de trafic humain, du coup c’est très glauque. Mais j’ai bien aimé cette série, la façon dont les éléments se relient entre eux, et comment le protagoniste se retrouve dans une situation de plus en plus compliquée. Il y a deux enquêtes menées en parallèle, celle de Mateo qui, aidé par une détective privée, cherche sa femme. Et celle de du lieutenant Lorena Ortis qui enquête sur la mort de la nonne.

→ avec cette série je participe au challenge Polar & Thriller

Atiye, saison 3

Affiche The Gift

série Netflix en 3 saisons

Dans la première saison, nous faisons la rencontre de Atiye, une jeune artiste peintre d’Istamboul. Elle se découvre d’étranges pouvoirs en se rendant sur un site archéologique : Gobeklitepe où elle rencontre Erhan, un archéologue. Rencontre qui va bouleverser le destin de Atiye.

Dans la seconde saison, Atiye se retrouve dans une réalité parallèle, ses choix ont eu des conséquences qu’elle était loin d’imaginer. Elle veut revenir à sa réalité et rétablir l’équilibre.

Cette troisième saison se déroule 8 ans après la fin de la précédente saison. Sa fille, qu’elle n’a pas revu depuis qu’elle a été enlevée 8 ans plus tôt a réussi à entrer en contact avec elle en esprit. Elle va donc tout faire pour la retrouver. La fillette cache des pouvoirs encore plus grands que ceux de sa mère.

La saison est agréable à regarder, mais je suis un peu déçue. La fin apporte une conclusion, mais des questions restent sans réponse, notamment la nature des ennemis de Atiye. En revanche j’ai beaucoup aimé découvrir la région et ses sites archéologiques.

Dead Pool 1 et 2

Affiche Deadpool Affiche Deadpool 2

Super héros version trash bourrée d’autodérision. Nous avons profité de l’absence de Mimiko pour revoir les deux Deadpool. C’est drôle et parfait pour mettre le cerveau en pause.

Le maître du haut château, saison 1

Affiche Le Maître du Haut-Château

série Amazon Prime vidéo d’après le roman éponyme de Philip K. Dick

synopsis : En 1947, l’Allemagne nazie et l’Empire du Japon, après avoir fait usage de la bombe A, ont remporté la Seconde Guerre mondiale et se sont partagé l’occupation des États-Unis.
En 1962, alors que le Führer Adolf Hitler est malade, les tensions politiques entre l’Allemagne et le Japon sont à leur paroxysme. Dans cette ambiance de guerre froide, un groupe de résistants tente de sécuriser les images d’un film mystérieux, The Grasshopper Lies Heavy, créé par le fameux « Maître du Haut Château ». Mais les polices japonaise et allemande sont sur leurs traces. (source : SensCritique)

L’uchronie est très intéressante et il y a des personnages secondaires très intéressants, notamment chez les hauts fonctionnaires des puissances qui occupent l’Amérique. En revanche, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages principaux et leur traitement un peu trop à l’eau de rose si vous voyez ce que je veux dire.

La première saison m’a néanmoins suffisamment intrigué pour avoir envie de connaitre la suite de l’histoire. Mais elle m’a surtout donné envie de découvrir le roman.

Sur le blog

très très petite semaine sur le blog XD

What else ?

quelques chroniques à lire chez mes camarades :

Liddell au clair de lune de Yoshimi Uchida

Nous sommes allé visiter une superbe expo aux Bassins des lumières, à la base sous-marine de Bordeaux. Si vous êtes dans le coin, je vous la conseille. C’est très chouette. Compter environ 1 heure.

 

Share

Commentaires

16 août 2021 à 07:55

Broadway Limited me tentait bien dans les titres de l’école des loisirs à raison apparemment
Merci pour le lien , ravie de t’avoir fait craquer pour cette étrange histoire .
Très belle semaine à toi !

PS: je ne reçois plus la notif hebdo avec la liste de tes publications, c’est normal ?



    16 août 2021 à 11:31

    Ah ! du coup tu est arrivé trop tôt ! J’avais pas fini mon billet XD, je l’avais programmé mais pas eu le temps de finir ^^’
    Broadway est super. Je ne peux que te le conseiller. Moi en tout cas j’ai beaucoup aimé.
    Pour la newsletter tu as raison, elle était déprogrammé, je sais pas pourquoi. Je l’ai relancé, normalement tu devrait en recevoir une ce soir.



16 août 2021 à 17:59

Je te souhaite d’excellentes lectures.



16 août 2021 à 23:09

Dommage que l’album jeunesse ne t’ait pas convaincue, parce que je trouve la couverture superbe avec un côté très intrigant. Quant à Broadway limited, ça a l’air intéressant.
Je trouve également Deadpool parfait pour mettre le cerveau en pause, et puis la touche d’humour et d’impertinence fait du bien.
Bonne semaine !



17 août 2021 à 09:06

Belle semaine de lectures à toi



18 août 2021 à 14:24

Coucou Bidib !!! ravie que tu aies aimé le premier volet de “Broadway Limited” 😉 Bonne suite de semaine !f



Répondre à Millina Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.