manga - BD - comics

Petit panier de BD #24

Coucou, me revoici avec un nouveau panier de BD. Au programme : un peu d’histoire, un peu de fantasy et on fini avec un peu de SF.

Louisiana la couleur du sang tome 1 et 2

Couverture Louisiana, tome 1 : La couleur du sang

de Léa Chrétien et Gontran Toussaint (Dargaud, 2019-2021)

Années 60, des enfants demandent à leur grand-mère de raconter son histoire, l’histoire de la famille. Une demande qui bouleverse la vieille femme. Elle n’est pas prête à raconter la vie de leur famille à ses filles et petites filles, pourtant elle va demander à sa gouvernante de l’aider à noter l’histoire de la famille. C’est ainsi que l’on remonte le temps pour se retrouver au XIX siècle dans une plantation de coton de la Louisine. C’est là que commence une histoire familiale faite de violence. La grand-mère de la vieille dame est alors une adolescente, son père est un propriétaire terrien colérique qui maltraite ses esclaves et voit d’un mauvais oeil le fait que sa fille se lie d’amitié avec une jeune esclave, mais c’est surtout à son frère que la jeune fille se heurte. Aussi violent que le père, le frère est une menace pour elle comme pour son amie esclave.

La menace va devenir une tempête et s’abattre sur la jeune fille. Commence alors un tragique parcourt, jalonné de mort et de malédiction. La jeune femme accompagnera sa mère à La Nouvelle-Orléans où elle fera la connaissance d’une prêtresse vaudoue redoutable avec qui elle se liera d’amitié.

Les années passent et c’est maintenant la jeune fille, devenue femme, qui est à la tête du domaine. Mariée et devenue mère, celle qui était terrifiée à l’idée que son fils puisse devenir comme son frère ou son père, va devenir le tyran tant redouté, incapable de se défaire de la violence de se monde esclavagiste ou les blancs règnent en maître sur leurs esclaves noirs privés de tous les doits, même celui de la vie.

Couverture Louisiana, tome 2 : La couleur du sang

J’ai beaucoup aimé les deux premiers volets de cette trilogie qui retrace une histoire de famille dans le sud esclavagiste des États-Unis, une saga riche en rebondissements, marqués par la violence de l’époque, violence à l’égard des esclaves, mais aussi à l’égard des femmes. L’héroïne, la grand-mère de la narratrice est d’abord très humaine, en avance sur son temps, elle est touchante et on place beaucoup d’espoirs en elle, mais elle va se laisser broyer par son époque et par une histoire familiale difficile, le poids des responsabilités et des rancunes va la changer peu à peu et elle va devenir ce qu’elle redoutait le plus. En cela j’ai trouvé le récit particulièrement réaliste.

À travers l’histoire de cette famille on découvre aussi l’histoire du pays et c’est très intéressant. J’ai aimé suivre les évolutions, découvrir la société sudiste de cette fin du XIX.

Une très bonne lecture découverte grâce à Nathalie.

sur le site des éditions Dargaud

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

C’est le titre que j’ai choisi pour le rendez-vous

retrouvez toutes les participations chez Noukette

avec cette lecture je participe au challenge Petit Bac, le tour du monde en 80 livres


Le roi louve, tome 1 : la rébellion de Petitgré

Couverture Le Roi Louve, tome 1 : La rébellion de Petigré

de Emilie Alibert, Denis Lapière et Adrián (Dupuis, 2022)

À chaque pleine lune, les humains donnent aux loups deux de leurs œufs. Oui, des oeufs… parce que les humains sont ovipares. Les loups se servent de ces oeufs pour pouvoir choisir leur sexe arrivé à la majorité. Oui, parce que les loups changent de sexe à chaque pleine lune. Et quand je dis loup, il faut comprendre créatures humanoïdes aux très vagues allures canines.

C’est dans cet étrange univers que nous allons suivre Petigré, fille du roi qui veut rester fille alors que son père veut qu’elle devienne définitivement un homme pour lui succéder sur le trône le moment venu. Afin d’échapper à la volonté paternelle, Petigré va s’enfuir avec son amoureux, un jeune humain élevé par un couple de loup au royaume des loups. Ensemble ils vont partir à l’aventure sans but précis si ce n’est celui de se cacher jusqu’aux 18 ans de Petitgré pour qu’elle reste fille à jamais. Mais au-delà du destin de la jeune louve, c’est celui de tout un royaume qui se dessine. Des tensions opposent les humains et les loups à cause de ce sacrifice que les humains, gouvernés par une énigmatique reine, sont de moins en moins disposés à faire. Des tensions aussi secouent le royaume des loups, les opposants du roi voient en la révolte (un peu puérile) de sa fille, une occasion de renverser le pouvoir.

Les deux tourtereaux vont se retrouver avec à leurs trousses les soldats du roi, mais aussi les assassins de ses opposants. Et sur la frontière la menace de la guerre gronde. Afin de les aider dans leur fuite, les deux amoureux ont pris à leur service un étrange zombi, âme d’un humain condamné à mort par la reine pour avoir soi-disant participé à la contrebande d’oeufs humains.

Un univers très riche  peut-être un peu trop. Si dans l’ensemble j’ai aimé cette aventure, les personnages et le dessin, je trouve que les auteurs se compliquent beaucoup et inutilement la tâche en ajoutant d’étranges détails à leur univers, comme le fait que les humains soient ovipares. Le fait qu’il s’agisse d’oeufs n’apporte rien au récit, sauf peut-être de rendre l’image du sacrifice un peu plus supportable. Les humains auraient tout aussi bien pu sacrifier des bébés, cela n’aurait rien changé à la structure du récit. L’idée du changement de sexe chez les loups aurait pu être intéressante, mais elle est finalement très peu exploitée et ne sert que de prétexte à la fuite de Petigré, ajoutant une complexité inutile encore une fois. Elle aurait pu s’enfuir pour toute autre raison sans que cela change le sens de l’histoire.

Mais en dehors des détails alambiqués de l’univers qui rende le récit un peu trop confus en ajoutant des étrangetés qui, à mon sens, sont superflues, j’ai aimé la structure générale du récit où le destin de deux jeunes gens insouciant va ébranler l’équilibre fragile d’une situation géopolitique instable.

Il m’a fallu un peu de temps pour me familiariser avec le contexte, mais une fois l’aventure lancée, j’étais bien prise par l’histoire et j’ai maintenant très envie de savoir ce qui va se passer. De nombreuses intrigues politiques se croisent et s’entrecroisent dans les deux royaumes et c’est ce qui m’a le plus plu. Quant aux deux personnages principaux, Petitgré la jeune louve est un peu trop impulsive et égocentrique à mon goût, mais j’ai beaucoup aimé Rum et son côté placide, prêt à la suivre partout, mais toujours la tête sur les épaules, beaucoup moins impulsif que sa compagne. Leur étrange compagnon de route m’intrigue et je pense qu’il va nous réserver quelques surprises dans la suite.

Une aventure sympa et prenante dans un univers peut-être un peu trop alambiqué, mais séduisant grâce aux intrigues politiques qui se dessinent en arrière-plan.

J’espère que les détails de l’univers que j’ai trouvé ici superflu trouveront leur importance dans la suite, notamment les changements de sexe chez les loups qui n’est ici pas du tout exploité alors que cela aurait pu être très intéressant. Quelle serait notre identification sexuelle si depuis la naissance on changeait de sexe à chaque nouvelle lune ? Une réflexion qui malheureusement n’est pas du tout exploitée par le récit.

sur le site des éditions Dupuis

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge de l’Imaginaire, au challenge Petit Bac, au tour du monde en 80 livres

Love love love, tome 2

Bang bang shoot shoot, tome 2 de la série de BD Love love love, de Garrido - Kid Toussaint - - Éditions Dupuis

de Kid Toussaint et Andrés Garrido (Dupuis, 2022)

Dans un univers futuriste peuplé de robot, nous suivons Elle et Karel, une humaine et un mécha amoureux. Mais la menace d’obsolescence programmée place sur eux, tout comme celle d’un assassin qui s’en prend aux mécha plane sur Paris. Nous suivons d’un côté les deux amoureux qui décident de partir pour résoudre le problème d’obsolescence programme qui risque de tuer Karel très vite. De l’autre, nous suivons deux inspecteur en charge de l’affaire de meutres en série.

Les mecha sont pourvu d’âme, ils peuvent aimer et souffrir, pourtant la société ne leur reconnaît aucun droit, ils sont regroupés dans des ghettos, sont victime de discrimination et d’exploitation et on manipule l’opinion publique pour faire d’eau LE problème de la société. Cela sonne comme du déjà vu ? Et pour cause, si ce sont des robots qui sont ici discriminés, cela est surtout une façon de parler des dérives de notre société et des populations qui subissent discrimination et exploitation partout dans le monde encore de nos jours.

N’ayant pas lu le tome 1, j’étais au début un peu perdue dans cet univers futuriste, mais on comprend très vite le contexte et c’est surtout le parallèle que l’on peut faire entre cet univers futuriste et l’actualité qui m’ont intéressé. Bien plus que l’histoire d’amour entre Elle et Karel qui ne me touche pas vraiment.

Encore une fois, je n’ai pas aimé le personnage féminin. Tout comme Petitgré dans le roi louve, je trouve qu’Elle a un côté puéril et impulsif assez agaçant alors que leur compagnon sont beaucoup plus posé et réfléchi. Je trouve ça assez caricatural. Je n’affectionne pas vraiment ce genre de personnage féminin toujours belliqueux et rebelle. Non pas que leur rébellion ne soit pas justifiée, mais c’est le caractère impulsif qui me dérange et qui renvoie, je trouve, à un stéréotype qui ne me plait pas vraiment, celui de la femme hystérique, incapable de se maitriser. Ici c’est montré de façon positive, on donne raison aux coups d’éclat d’Elle, mais je trouve qu’elle manque de recul, de réflexion et qu’elle ne soucie pas vraiment des conséquences de ses actes. Quand à Karel, il est certes plus posé, mais semble un peu apathique, ne dis pas grand-chose et se laisse porter par le mouvement. Deux personnages centraux qui m’ont laissée assez indifférente.

En revanche, j’étais très intrigué par l’affaire de meurtres que l’on suit au second plan, tout comme les intrigues politiques, c’est bien plus intéressant que l’histoire du couple.

Une lecture sympa, mais qui ne m’a pas emporté. Sans doute j’aurais été plus happé par l’histoire si j’avais découvert la série avec le premier tome.

sur le site des éditions Dupuis

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge de l’Imaginaire, au challenge Petit Bac, au tour du monde en 80 livres

Share

Commentaires

27 avril 2022 à 21:43

Et bien, ça en fait des BD à découvrir !



28 avril 2022 à 12:53

Je suis contente que “Louisiana” t’ai plu ! 😉



29 avril 2022 à 15:16

La série Louisiana est plutôt tentante en effet ! Une trilogie en plus, tout pour plaire !



30 avril 2022 à 12:50

Louisiana me faisait déjà de l’œil, tu confirmes.
Le 2e titre le rebute autant qu’il m’intrigue, mais je passe mon chemin pour le 3e
Ça reste quand même un beau panier de BD !!



1 mai 2022 à 07:34

je suis bien tentée par tout ce dont tu parles… oups ma PAL hihihi



1 mai 2022 à 09:11

Louisiana me tente beaucoup! Le destin a l’air très fort.



1 mai 2022 à 10:18

J’avais déjà repéré Louisiana chez une autre lectrice il me semble… 😉



2 mai 2022 à 21:21

Je suis curieuse de découvrir Louisiana, je vais regarder si je trouve ça en médiathèque =)



3 mai 2022 à 13:31

Les deux Tomes de Louisiana sont sur mes étagères. J’attends la publication du 3ème pour tout engloutir d’une traite.



3 mai 2022 à 22:06

Je me souviens avoir lu Louisiana, le 1er tome au moins… car le 2nd, je n’en ai plus aucune idée… A vérifier…



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.