littérature jeunesse

Petit panier de roman #11

Coucou, me revoici avec un panier de roman spécial jeunesse. Au programme : deux lectures très différentes que j’ai beaucoup aimé.

Les orphelins du rail

Couverture Les Orphelins du rail

roman de Fabien Clavel, publié chez Rageot (2022)

Commençons avec ce roman aux allures steampunk ou l’on va découvrir une Europe de la fin du XIX un peu différente de celle que nous avons connue. En effet l’Europe se retrouve unie par un grand chemin de fer et l’entreprise que la possède. Tout semble gouverné par le Magant, un riche industriel à qui on n’attribue pas seulement le chemin de fer et ses fabuleux trains, mais aussi toutes les grandes inventions technologiques du siècle.

Méli, l’héroïne du roman, est orpheline et vit dans un orphelinat très vétuste où les conditions de vie sont très précaires à Budapest. On trouve ces orphelinats dans toutes les grandes villes d’Europe. On les appelle les orphelins du rail puisque leurs parents sont décédés dans l’immense chantier que représentent la construction du chemin de fer, les usines de train ou encore les mines de charbon indispensable au fonctionnement des trains. D’ailleurs Méli et les orphelins de Budapest travaillent pour les mines et trient du charbon. Méli est une petite fille solitaire, et son handicap l’a rendue encore plus méfiante vis-à-vis des autres. Il a fallu qu’elle se batte deux fois plus pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Son rêve, devenir un jour la directrice de l’orphelinat pour améliorer la vie des orphelins. Elle n’a qu’un seul ami, un petit garçon qu’elle a pris sous son aile.

Un jour, le Magnat décide de lancer un grand jeu. Tous les orphelins de 13 ans sont invités à participer à une grande chasse au trésor qui aura lieu sur l’intégralité des voies ferrées : la course à l’Adamant. Méli n’a que faire de ce jeu, elle a son objectif et a l’intention de travailler dur pour y arriver, sauf qu’on ne dit pas non au Magnat. C’est donc contrainte et forcée que Méli s’embarque pour cette chasse au trésor géante. Elle va se lier d’amitié avec une petite Parisienne. Ensemble elles formeront une sacrée équipe, retrouvant indice après indice. Mais une menace rode, il semblerait que quelqu’un s’attaque aux orphelins, n’hésitant pas à les jeter du train.

J’ai beaucoup aimé ce roman, l’écriture est agréable et fluide. On avance avec plaisir. Il n’y a pas beaucoup d’action, mais la description des différents trains m’a enchanté : train bibliothèque, train de sport, train-hôpital… leurs trains n’ont rien à voir avec les notre et offrent une tout autre expérience de voyage. D’ailleurs dans cet univers on ne voyage pas pour se rendre quelques parts, c’est le voyage qui compte, pas la destination. Les trains sont réservés à l’élite de la société : les voyageurs, richissimes bourgeois qui passent leur vie dans les trains.

L’héroïne, d’origine très modeste, va beaucoup changer au fil de son périple. D’abord très résignée face à la grande injustice de cette société, elle va peu à peu en prendre conscience et se rebeller. Réservée, mais mue par un grand sentiment de justice, elle ne veut pas gagner pour elle, elle veut que tous les orphelins aient un meilleur sort, et les rebonds de cette aventure ainsi que ces réflexions sur elle-même et la force de l’entraide vont donner à son voyage une dimension qu’elle n’avait pas envisagée.

S’il n’y a pas de grande surprise pour la lectrice avisée que je suis, j’ai aimé suivre l’héroïne au fils de l’aventure et la voir se métamorphoser petit à petit. Une très jolie lecture, dépaysante.

sur le site des éditions Rageot

lire un extrait

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge de l’imaginaire

challenge de l'imaginaire

Clin d’œil au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine pour les nombreuses discussions autour d’un bon plat. Et que dire du système mis en place par les orphelins de Budapest pour améliorer leur quotidien, pas très appétissant, mais efficace.

Sauveur & fils saison 2

Couverture Sauveur & fils, tome 2

roman de Marie-Aude Murail publié à l’école des loisirs pour la première fois en 2016 (moi je l’ai lu en version poche)

J’avais beaucoup aimé le premier tome (mon avis ici) et depuis j’avais envie de lire la suite, mais je ne trouvais jamais le bon moment. Cet été je m’y suis enfin mise et j’étais ravie de retrouver Sauveur et sa clique.

Quelques mots pour ceux qui ne connaissant pas encore cette série. Dans cette saga on va suivre Sauveur qui est psy et vit avec son fils Lazare, orphelin de mère. Nous suivons en parallèle sa vie de famille et celle de ses patients via ce qu’il en livrent en psychanalyse. Ainsi nous suivrons de nombreux personnages et nous les verrons évoluer au fil de leur thérapie.

J’aime beaucoup l’ambiance générale, le caractère de Sauveur et toutes les histoires qui se croisent dans son cabinet. Je vous conseille vivement cette série et vous invite à lire mon avis sur le tome 1

Attention Spolier

À partir d’ici je vous parle du tome 2 et donc je sploile le tome précédent. 

Dans ce tome 2 nous suivons Sauveur et Lazard dans la reconstruction de leur famille qui a la fin du tome 1 prenait un nouveau tournant. Recomposer une famille c’est pas toujours facile surtout avec les ados. Si Lazare voit d’un bon œil la nouvelle vie amoureuse de son père, la fille de son amoureuse, elle fait tout ce qu’elle peut pour empêcher les deux amoureux de se reconstruire une vie. Elle est en colère, vit mal le divorce de ses parents, elle est mal dans sa peau et c’est à sa mère qu’elle fait payer tout ça. Mais il faut bien plus qu’une ado récalcitrante pour venir à bout du placide Sauveur.

On retrouve des patients rencontrés dans le tome 1, certains sont partis, et des nouveaux sont arrivés. J’aime toujours autant cette série et sa multitude de personnages.

Le joyeux bordel qui règne à la maison entre famille recomposée et famille adoptée me rappelle des souvenirs d’enfance et me fait beaucoup rire. Si dans le tome 1 Sauveur était tourmenté par son passé, avec ce deuxième tome avec l’amour retrouvé, nous le découvrons beaucoup plus calme et son flegme et communicatif. À son contact tous s’apaisent, tous ou presque ! Alice, la fille de sa compagne lui résiste encore. Va-t-il réussir à briser la glace ? J’ai hâte de le découvrir dans le tome 3. Et cette fois je n’attendrais pas aussi longtemps pour le lire.

Une lecture tranche de vie drôle et émouvante, qui traite de nombreux sujet parfois graves avec beaucoup d’humanité, de bienveillance et de délicatesse.

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

Clin d’œil au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine pour les soirées pizza.

Avec ces deux lectures je participe au challenge le tour du monde en 80 livres

Share

Commentaires

7 août 2022 à 14:14

J’aime tellement Sauveur ! C’est une vraie lecture réconfort, j’ai très envie d’avoir un nouveau tome sous la main 🙂
Et je suis intriguée par les Orphelins du Rail, tu m’as donné très envie de découvrir ! Je note (mais bon, euh faut arrêter de conseiller autant hein, je suis très facilement influençable moi, ma PAL devient folle ^^)



8 août 2022 à 20:54

Les orphelins du rail est vraiment typiquement le genre de lecture jeunesse que j’aime avec aventure et dépaysement tout en simplicité, le tout dans un joli cadre. Merci pour la découverte 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.