littérature

Petit panier de romans #12

Coucou ! Me revoici avec deux nouveaux romans. Aujourd’hui, au programme: frissons et intrigues.

Summit

Couverture Summit

de Mo Malö (éditions La Martinière, 2022)

Qaanaaq Adriensen, le chef de la police groenlandaise doit recevoir les représentants des différentes polices scandinaves pour un séminaire censé resserrer les liens afin de mieux combattre le crime organisé. En réalité tout cela est une mascarade mise en place par le chef de Qaanaaq qui lui en veut personnellement et cherche un prétexte pour le virer. Comment pourrait bien se passer un séminaire en pleine nature au Groenland au mois de février ? On se le demande, parce qu’une promenade par moins 40°C c’est pas vraiment fun. Mais ce n’est pas la météo qui va poser problème. Dès le premier jour, l’un des hommes censés participer au séminaire disparait. Les ennuis ne font que commencer.

Alors qu’ils sont dans un milieu on ne peut plus hostile, les accidents et incidents se multiplient et la survie devient de plus en plus difficile. Le piège semble bien plus grave que ce qui avait été prévu et cela risque de finir très mal.

Summit est le quatrième tome des enquêtes de Qaanaaq et je ne l’avais pas compris quand j’ai sollicité ce roman sur NetGalley. Si le fait que cela soit un quatrième tome n’empêche pas du tout de suivre l’intrigue (on nous explique tout ce qu’on a besoin de savoir), les références aux épisodes précédents sont nombreuses et je pense que d’avoir lu les autres aventures avant donne une tout autre profondeur au récit. Si l’on comprend que Qaanaaq a fait depuis son arrivée au Groenland quelques années plus tôt un long chemin surtout en ce qui concerne son identité, le fait de le pas l’avoir vu évoluer m’a laissé une drôle d’impression. Je trouve le questionnement autour de l’identité que se pose Qaanaaq, inuit de naissance, mais élevé au Danemark par un couple danois, est très intéressant, mais il me manquait les étapes précédentes. Et comme c’est sans doute l’aspect le plus intéressant de l’histoire j’était un peu sur ma faim.

Pour ce qui est de l’intrigue, on comprend très vite de quoi il en retourne et on ne peut pas vraiment parler d’enquête. Ce qui marque dans cette aventure c’est surtout le suspens. Toute la première partie du roman ne m’a pas vraiment captivé, j’avais du mal à avancer. Puis, quand Qaanaaq et sa troupe se retrouvent piégés dans le désert de glace sans savoir comment s’en sortir j’ai été happé et j’ai dévoré le dernier tiers. Je voulais savoir comment allaient-ils faire pour s’en sortir vivants.

Après pour ce qui est de l’intrigue elle-même je l’ai trouvé bien alambiqué avec tout le monde qui se fait de cachotteries, Qaanaaq qui veut garder des choses essentielles secrètes alors que de mon point de vue les choses auraient moins dangereuses pour tout le monde si on avait joué cartes sur table. J’avais du mal à comprendre certains de ses choix.

Un roman que je suis ravie d’avoir découvert avec des aspects très intéressants notamment toute la réflexion sur l’identité inuit et la relation entre Groenland et Danemark, mais qui ne m’a pas assez séduit pour me donner envie de découvrir les autres aventures de Qaanaaq.

sur le site des éditions de La Martinière

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

Le cadavre du Palais Royal

Couverture Le cadavre du Palais-Royal

de Laurent Joffrin (audiolib)

Autre roman policier découvert grâce à Netgalley en format audio. La encore il s’agit d’une suite, mais cette fois je m’y attendais.

Je découvre Nicolas Le Floch avec ce dernier tome qui n’est pas écrit par le créateur du personnage, mais par Laurent Joffrun. La série initiale est de Jean-François Parot. Mais je n’ai lu aucun des romans précédents celui-ci. Jean-François Parot avait, semblet-il, toujours voulu faire vivre la Révolution française à son personnage, n’ayant pas pu l’écrire lui-même c’est Laurent Joffrin qui s’en charge. N’ayant pas lu les précédents tomes je ne peux absolument pas juger de la cohérence entre ce tome et les précédents dans la construction du personnage. Je ne peux juger que le Nicolas que j’ai rencontré ici et je ne l’ai pas trouvé très attachant.

J’ai trouvé le contexte historique de ce roman passionnant avec toutes les intrigues qui se croisent et les mauvaises décisions que l’ont voit prendre alors qu’on sait où tout cela va mener (d’un point de vue politique j’entends) était super intéressant. En revanche l’enquête en elle-même ne m’a pas passionné. Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages et je n’ai pas vraiment aimé la relation que Nicolas le Floch va entreprendre avec un autre personnage, je trouve que ça le rend très superficiel et banal.

Bref, je n’ai pas été conquise par le roman, mais je trouve le contexte très intéressant j’ai donc pris plaisir à l’écouter.

sur le site d’audiolib

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Sharon

clin d’oeil au challenge des livres (et des écrans) en cuisine avec des repas pris dans des restaurants parisiens. Voici quelques un des plats dégusté : tripes aux pieds de moutons, poularde farcie avec du foie gras, et même un soufflet tout juste inventé par Beauvillier.

avec ces lectures je participe au challenge polar et thriller, au tour du monde en 80 livres et au challenge petit bac

 

Share

Commentaires

10 août 2022 à 19:06

J’attendais Summit depuis que j’avais terminé la lecture du tome 3 – j’ai adoré les trois tomes précédents ! Pour une fois, je pense qu’il est vraiment indispensable de lire les trois précédents tomes pour comprendre Qaanaaq, son attachement à sa femme, ses découvertes sur ses origines (sur ses parents biologiques et sa soeur, notamment).
Quant à Nicolas Le Floch, tu mets le doigt justement sur un développement de l’intrigue qui m’a dérangé : dans la série écrite par Jean-François Parot, Nicolas est d’une grande fidélité, en amour et en amitié. Cet aspect m’a mangé.



    13 août 2022 à 08:46

    oui, je suis d’accord avec toi. On arrive à très bien suivre l’intrigue mais le fait de ne pas connaitre l’évolution du personnage enlève de la profondeur au récit et surtout on a du mal à comprendre certaines de ces décisions.
    Si l’occasion se présente je testerais un Nicolas Le Floch ancienne génération



12 août 2022 à 18:42

Je n’ai lu ni l’un ni l’autre, mais Mo Malo m’intrigue beaucoup !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.