manga - BD - comics

60 printemps en hiver [BD]

Coucou ! On se retrouve en ce mercredi avec une BD. Et cette semaine je vais vous parler de soixante printemps en hiver d’Aimée De Jongh (dessin) et Ingrid Chabbert (scénario) publié chez Dupuis que j’ai pu découvrir grâce à NetGalley.

Couverture Soixante printemps en hiver

Josy s’apprête à fêter ses 60 ans en famille. Ses enfants, devenus adultes, sont là pour l’occasion, les petits enfants sont aussi de la fête. Tout le monde attend avec impatience le moment de couper le gâteau. Tout le monde sauf Josy. Josy n’en peu plus et c’est au beau milieu de sa fête d’anniversaire qu’elle décide de partir. Partir pour de bon, quitter son foyer, quitter son mari pour qui elle n’éprouve plus d’amour. Elle va ressortir le vieux van de son garage. Embarquer avec une simple valise et partir pour refaire sa vie.

À la maison c’est le choc, les enfants n’ont plus rien d’adulte. Ils se butent, sa cabrent, refusent de comprendre leur mère. L’appellent, la harcellent, la supplient de revenir. Elle est partie sur un coup de théâtre et ça, on n’est pas prêt à lui pardonner. Pourtant c’était de ce coup d’éclat qu’avait besoin Josy pour trouver la force de changer de vie. Car oui, on peut avoir 60 ans et ne pas se resigner, avoir envie de vivre pleinement.

Cette nouvelle vie Josy va commencer à la reconstruire sur un parking où elle croisera le chemin d’une jeune mère célibataire qui vit dans une vieille roulotte. La jeune femme aussi a refusé de se résigner, et c’est cette volonté de reprendre leur pouvoir sur leur propre vie qui va les réunir malgré les différences d’âge et de caractère. Une véritable amitié va les lier et c’est avec douleur que Josy constatera se sentir plus proche de cette jeune inconnue que de ces propres enfants. Nous allons la suivre à travers son chemin de reconquête, elle va avancer, s’ouvrir, réapprendre à aimer. Puis reculer, craindre, s’effondrer, et encore se relever.

Une bande dessinée très touchante qui nous rappelle que la vie vaut la peine d’être vécue avec ses tripes jusqu’au bout. Qu’il ne faut pas se résigner face à un confort et une vie bien rangée si celle-ci ne nous apporte aucune joie. Qu’on est libre de choisir son chemin, quel que soit notre âge ou notre sexe. Si j’ai beaucoup aimé Josy, sa petite voisine où le club de femmes divorcées complètement délurées, les enfants de Jody sont terriblement durs. On peut comprendre leurs désarrois, leur incompréhension surtout vu le coup d’éclat de leur mère. Il y  avait sans doute façon plus subtile de partir, mais à aucun moment ils ne semblent faire un pas vers elle, ne tentent pas de comprendre ses motivations, ni ne semblent s’inquiéter de son bonheur à elle.

Une très belle lecture, une histoire émouvante, un personnage touchant. Le tout servi par de très belles illustrations. Un régal.

→ De Aimé de Jongh j’ai beaucoup aimé Jours de Sables

→ Ingrid Chabbert je la connaissais surtout pour ses albums jeunesse, notamment Un bout de mer et L’autre pays, deux albums illustrés par Guridi que j’ai beaucoup aimé

Avec cette lecture je participe au rendez-vous

retrouvez toutes les participations chez Moka 

je participe aussi au tour du monde en 80 livres et au Pumkin Automn Challenge

Share

Commentaires

30 novembre 2022 à 07:28

j’ai beaucoup aimé Jours de sable aussi, alors je note!



30 novembre 2022 à 08:31

Oser sortir des “jolies” petites cases dans lesquelles on nous a et on s’est enfermés, cela ne peut se faire sans éclats et forcément cela déplaît… Un album qui me parle… Je note je note!



30 novembre 2022 à 19:19

Je vais commencer par jours de sable, qui est toujours dans ma PAL !



1 décembre 2022 à 22:01

Je pense que c’est le genre de BD qui pourrait me plaire!



3 décembre 2022 à 18:42

Je vais me l’attraper au vol à la médiathèque, tu finis de me donner envie ! 🙂



4 décembre 2022 à 13:40

Il faut vraiment que je la lise !



5 décembre 2022 à 22:22

Je trouve ça chouette les histoires qui mettent aussi en scène les personnes âgées, c’est trop peu souvent le cas !
Je note 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *