challenges & Co

Contes & Légendes #8 – loups-garous et vampires

Le mois d’août touche à sa fin, le temps est venu de faire le point sur le thème mensuel. Le challenge Contes & Légendes était au pays des loups-garous et des vampires.

Dante et Virgile – William Bouguereau (1850)

Loup-garou

Traité de physiognomonie de Charles Le Brun et Louis Morel d’Arleux, xviie siècle

Le lycanthrope, loup-garou pour les intimes, est une créature anthropomorphe, humain pouvant prendre l’aspect partiel ou total du loup. Ce genre de créatures peuplent le folklore depuis l’antiquité. On retrouve dans la mythologie grecque plusieurs références à la lycanthropie. Peut-être l’histoire la plus connue est celle de Lycaon, roi d’Arcadie qui défia Zeus en lui servant un banquet avec de la chair humaine. Celui-ci, indigné, transforme le roi en loup.

La métamorphose de Lycaon, illustration d’Hendrik Goltzius pour le livre I des Métamorphoses d’Ovide

On retrouve des histoires de Lycanthropes dans d’autres textes antiques comme dans le Satyricon de Pétrone où un soldat se transforme en loup. J’ai d’ailleurs pu lire cet extrait dans le recueil Gare au Garou.

Le mythe du loup-garou se perpétue à travers le temps et on continue de raconter des légendes d’homme-loup au Moyen Âge (le lai de Biscavert que l’on peut aussi découvrir dans Gare au Garou est une très jolie histoire du XIIIe siècle). La littérature s’en empare plus tard et cette créature est devenue de nos jours un classique de la fantasy. Nombreux sont les romans à mettre ce personnage au centre de l’intrigue que ce soit soit pour en montrer l’aspect monstrueux avec des histoires d’épouvantes, soit pour en faire un personnage romantique, victime d’une malédiction qui le condamne à l’éternité et à la monstruosité.

Quelques idées lectures :

j’ai demandé conseil à mes camarades et voici quelques titres que j’ai retenus :

  • L’Homme à l’envers de Fred Vargas (conseillé par Mo’)
  • Champavert, le lycanthrope de Pétrus Borel (conseillé par PurpleVelvet)
  • Fées, Sorcières et Loups-garous au Moyen Âge de Claude Lecouteux (conseillé par Tenger)
  • Mercy Thompson de Patricia Briggs (conseillé par Yomu-chan)

De mon côté, j’avais déjà lu quelques romans avec au centre de l’intrigue des loups-garous. Dans un style dark fantasy, j’avais tenté la lecture de dernier loup-garou de Glen Duncan. Un livre très dense et sombre dont le personnage principal se trouve être le dernier de son espèce. Pourchassé, traqué même, il doit faire face à des ennemis déterminés. J’avoue ne pas avoir réussi à aller au bout de cette lecture dont l’ambiance ne correspond pas vraiment à ma personnalité. Vous pouvez néanmoins découvrir ici les premières lignes.

Couverture Le Dernier loup-garou

Dans un style beaucoup plus enjoué, la série Protectorat de l’ombrelle de Gail Carriger, propose un univers beaucoup plus léger, peuplé de loups-garous, mais aussi de vampires et autres créatures fantastiques, le tout servi avec du thé et tout ce qu’il faut pour une bonne ambiance victorienne.

Yomu-chan avait présenté ici l’adaptation global manga, moi je vous avais parlé du tome 2 du roman que je lis en version originale. Je suis actuellement en train de lire le troisième volet.

Couverture Une aventure d'Alexia Tarabotti / Le Protectorat de l'ombrelle, tome 2 : Sans forme

Fantasy légère toujours, du côté de la littérature jeunesse, j’avais apprécié la lecture du premier tome de Going Wild où un jeune adolescent malade est mordu par un loup-garou et commence sa transformation, découvrant ainsi un univers qui lui était jusque là inconnu. Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est que le loup-garou n’a ici rien d’un monstre, les anthropomorphes sont très proche de leur cousin le loup, vivent en meute dans une ambiance bienveillante et douce. Même si le danger rôde et qu’il faut se méfier des têtes brûlées.

Couverture Going Wild, tome 1 : Dans la tanière du loup

Pour finir cette sélection, je reparle le recueil que j’ai cité plus haut et que j’ai acheté tout exprès pour le thème de ce mois-ci : Gare au Garou ! j’ai beaucoup aimé la façon dont les histoires y sont classées par ordre chronologique, certaines m’ont particulièrement marqué.

Couverture Gare au Garou

Côté bulles, pas beaucoup de lectures lycanthropiques à mon actif. Le seul titre que j’ai trouvé c’est Zombillénium. Dans cette série (très chouette, soit dit en passant), on découvre un univers riche en toutes sortes de créatures fantastiques, y compris des loups-garous. Le personnage principal se fait mordre à la fois par un loup-garou et par un vampire, sa transformation va réserver quelques surprises.

Couverture Zombillénium, tome 1 : Gretchen

⇒ à l’occasion de cette thématique mensuelle, j’ai vous ai proposé une petite bibliographie (non exhaustive) de manga sur les loups-garous : Des manga et des loups-garous. Dans cette courte liste (si vous connaissez des titres à y ajouté n’hésitez pas à compléter en commentaire) je n’ai lu, pour le moment, qu’un seul titre Les enfants loups – Ame & Yuki, adaptation du film éponyme. Un très beau film d’animation que je ne peux que vous conseiller !

Pas de créatures monstrueuses et sanguinaires ici, mais une émouvante histoire de famille.

Et puisqu’on parle de film, c’est le moment où je glisse discrètement mon billet  grands et petits écrans #23 loups-garous. Une sélection de séries et de film avec des loups-garous que j’ai regardé récemment et dans lequel je n’ai pas du tout pensé à parler des enfants loups !

Quels sont les titres qui vous viennent à l’esprit quand on parle de loups-garous ?

Vampires

Je ne sais pas si le mythe du vampire est aussi vieux que celui du loup-garou, mais il en existe de nombreuses versions de par le monde, si l’image qui nous vient à l’esprit à l’évocation de cette créature a surtout été forgée par la littérature romantique, qui elle même s’inspire des légendes d’Europe de l’Est, il existe des vampires aussi en Asie, en Amérique et en Afrique.

Le vampire, encore plus que le loup-garou est un mort-vivant qui se nourrit de sang humain. Anciennement humain, le vampire a des facultés extraordinaires, une force surnaturelle, une rapidité étonnante, la capacité de changer de forme pour prendre celle d’un animal, mais tous ces pouvoirs ont un prix, il ne supporte pas la lumière du soleil et est condamné à vivre dans l’obscurité.

Carmilla, illustration de 1872.

La littérature s’est emparée du vampire, surtout à l’époque romantique, et en a fait peu à peu un personnage incontournable de notre mythologie moderne. Les vampires regorgent dans la littérature et le cinéma. Souvent le vampire est un personnage beaucoup plus romantique que son cousin le loup-garou. Alors que le loup-garou extériorise sa bestialité par une apparence souvent monstrueuse, le vampire l’intériorise. Nombreuses sont les histoires où le vampire se caractérise par sa beauté et son charme, il a le pouvoir de séduire et ses victimes sont souvent consentantes.

Je disais que ce sont surtout les légendes d’Europe de l’Est qui ont inspiré le personnage du vampire dans la littérature, Dracula en est l’exemple type. Non seulement sa forme de vampire reprend les caractéristiques des vampires transylvaniens, mais il s’inspire aussi d’un personnage historique qui a marqué l’histoire par sa cruauté : Vlad l’empaleur, prince de Valachie du XVe siècle. Dracula doit sa renommée au roman de Bram Stoker, mais le personnage a fini par échapper à son créateur et est repris dans de nombreuses oeuvres, dans la littérature comme au cinéma.

Si je n’ai toujours pas lu le Dracula de Bram Stoker (shame on me), j’ai sauté sur l’occasion que me présentait se thème mensuel pour sortir de ma PAL un roman qui y prenait la poussière depuis un petit moment et qui attache beaucoup d’importance au personnage historique de Vlad Tepes, dit Dracula : L’historienne et Drakula. Un chouette roman en deux tomes dont je n’ai lu pour le moment que le premier volet (je viens de commander le tome suivant). Ma chronique sera en ligne demain.

Quelques idées lectures

Parmi les conseils lecture de mes camarades, j’ai retenu :

  • L’Historienne de Drakula d’Elizabeth Kostova (conseillé par Yomu-chan, puisqu’il était déjà dans ma bibliothèque je l’ai lu dans la foulée)
  • Riverdream de G.R.R. Martin (conseillé par Rachel)

Parmi les livres cités plus haut, deux parlent aussi bien de loups-garous que de vampires : Le protectorat de l’ombrelle, Zombillénium. Mais il y a quelques autres titres vampiriques à découvrir sur Ma petite Médiathèque.

Les premiers romans qui me viennent à l’esprit quand on parle de vampires, ce sont les romans d’Anne Rice que j’ai découverts sur les bancs de l’université. J’avais une amie qui était fan et qui m’en avait prêté plusieurs. J’ai surtout retenu Entretien avec un vampire (que j’ai évoqué ici)et Lestat le vampire (que j’ai évoqué un an plus tard).

Couverture Chroniques des vampires, tome 01 : Entretien avec un vampire

Bien plus tard, alors que je découvrais les light-novel, forme de littérature jeunesse/yong-adulte japonaise, je suis tombé sur un roman de vampire vraiment étrange : Blood the last vampire, la nuit des prédateurs de Mamoru Oshii. Ce roman s’inscrit dans une franchise qui se décline sur plusieurs supports : roman, manga, anime. Je connaissais déjà la franchise pour avoir aimé l’une des séries animées. J’aimais l’idée de retrouver les personnages et l’ambiance de l’animée dans le roman. Si on retrouve bien l’héroïne de l’animé dans le roman, l’ambiance elle n’a rien à voir. C’est un roman assez particulier, une histoire de vampire sans action, sans amour, et avec beaucoup de dialogues sur la nature profonde du vampire. Si moi je n’ai pas été convaincue, c’est tout de même une curiosité que je ne regrette pas d’avoir découverte.

Blood the last vampire : la nuit des prédateurs - Livre de Mamoru Oshii,Benkyo Tamaoki

Du light-novel, je glisse vers le manga. Il existe bon nombre de manga de vampire, je vous ai d’ailleurs concocté une petite bibliographie (non exhaustive) à l’occasion de cette thématique mensuelle : des manga et des Vampires. Je n’ai, à mon actif, pas beaucoup de lecture en la matière et seulement deux chroniques à vous proposer : Devils line, un seinen au dessin très particulier que j’ai beaucoup aimé, et Black Rose Alice, un shôjo harem qui m’a moyennement convaincu, mais qui apporte des aspects intéressants et originaux au mythe du vampire.

Couverture Devil's line, tome 01 Couverture Black Rose Alice, tome 1

Et que diriez-vous d’un peu de littérature jeunesse avec un beau livre très ludique ? Je suis tombé par hasard sur Vampyre, l’effroyable journal disparu du Dr Cornelius Van Helsing et je ne regrette pas d’avoir craqué. J’adore ce style de livre, c’est très immersif et ça invite au jeu.

J’ai fait le tour de mes billets lecture, mais il me reste encore une carte à jour ! Un petit billet séries et films, avec des titres que j’ai regardés tout spécialement pour ce thème mensuel : Grands et petits écrans #24 – vampires.

Il me reste encore quelques lectures dans ma PAL, notamment un recueil que j’avais acheté exprès pour la thématique mensuelle, mais que je n’ai pas réussi à lire. Ce n’est que partie remise, Halloween arrive bientôt !

La fin d'un vampire en Transylvanie (gravure du XIXème siècle)
gravure du XIXe siècle

Quels sont les premiers titres qui vous viennent à l’esprit quand on évoque les vampires ?


Tous nos liens d’août

Il est temps de faire le bilan du mois ! Voici tous nos billets.

Dans le thème :

Bidib :

Jojoenherbe :

Hors thème :

Hilde :

FondantGrignotte :

Bidib :

Jojoenherbe :


Septembre : Le mois des contes

Cette année je vous propose le jeu en 10 pistes :

  1. règne animal (conte ou légende mettant en scène des animaux)
  2. conte détourné
  3. conte musical (la musique y joue un rôle essentiel)
  4. escale en Asie
  5. escale en Amérique
  6. escale en Afrique
  7. escale en en Océanie
  8. escale en Europe
  9. origine du monde
  10. Princes et princesses

Le principe est très simple : 1 point par piste explorée. Un titre ne peut être proposé que pour une seule piste. Tous les supports sont permis : livres, spectacles, cinéma, séries tv… Celui qui atteint les 10 points se voit attribuer le titre honorifique de Grand Conteur.

Vous pouvez publier 10 billets ou un seul billet où vous parlez de 10 titres différents, à vous de voir. Un seul mot d’ordre, toujours le même : se faire plaisir.

Share

Commentaires

29 août 2020 à 20:29

Encore de biens jolies explications et illustrations pour accompagner ce thème 🙂 Je voulais relire aussi Anne Rice et Bram Stoker… J’y reviendrai sans doute comme toi pour Halloween 😉 Bonne soirée!



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.