littérature

La Méthode Lighty [roman young adult]

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vais vous parler de la Méthode Lighty, roman young adult sorti en juin dernier chez De Saxus dans la collection ellipsis et écrit par Leah Johnson en 2020, traduit de l’anglais (États-Unis) par Anaïs Papillon.

Couverture La Méthode Lighty

Liz Lighty, une jeune étudiante noire et queer, attend avec impatience la réponse de l’université. Étudiante de terminale brillante, mais issue d’une famille pauvre, Liz a besoin de la bourse pour poursuivre ses études et ses rêves. Ayant perdu sa mère jeune d’une maladie du sang, Liz veut devenir un jour médecin et pouvoir ainsi soigner son petit frère atteint de la même maladie que sa mère. Mais son univers s’écroule quand la réponse de l’université arrive. On lui refuse les bourses espérées. Après un bref moment de désespoir, Liz se reprend. ce n’est pas dans les habitudes de la famille Lighty de baisser les bras ! Une idée folle s’impose à elle : devenir la reine du bal de fin d’année et décrocher la bourse qui va avec le titre. Seul hic, Liz fait partie des étudiantes les moins populaires de terminal. Un vrai parcours du combattant l’attend pour remonter sa popularité et tenter de décrocher le titre dans cette petite ville de province de l’Indiana où le bal de fin d’année du lycée semble prendre des proportions folles. Espoirs et désespoirs seront au programme avec de belles rencontres (une jolie étudiante vient de débarquer et Liz a beau faire son possible pour ne pas la remarquer, elle lui a tapé dans l’œil), des retrouvailles, des disputes, des prises de position, des prises de risque… La vie de Liz va être sacrément mouvementée en cette dernière année de lycée.

Leah Jonhson
Leah Jonhson

Si j’ai eu envie de découvrir ce roman, c’est pour son personnage principal. pour apporter un peu de diversité dans ma bibliothèque jeunesse. Si l’éditeur parle de roman young adult, pour moi on est plus dans le young que dans l’adulte. Un roman ado pour un public de lycéen, comme les personnages de l’histoire, voir même collégien.

J’avoue qu’après avoir lu les deux premiers chapitres, j’étais un peu sceptique. Pour être tout à fait honnête, on ne peut pas vraiment parler de belle littérature, le texte est très simple, avec un registre de langage assez basique et des personnages assez stéréotypés. Pourtant il a su me séduire au fil des pages. Je me suis attaché à Liz et j’ai lu ce roman comme on regarde un sitcom. C’est léger, c’est plein d’humour de sentiments et avec une jolie morale. Une lecture parfaite pour se détendre et s’amuser sans se prendre la tête.

Liz passe par tout un tas d’émotions et on les vit avec elle. Le style est simple, mais très vivant, avec beaucoup de dialogues. Cela rend le livre accessible à tous, même à ceux qui n’ont pas trop l’habitude de lire. Il se lit tout seul ! Plus on avance, plus on est pris dans le tourbillon qu’est devenue la vie de Liz, on s’amuse de sa maladresse, on se révolte contre les injustices qui lui sont faites, on s’inquiète avec elle pour son frère, on est soulagé quand une main chaleureuse vient la soutenir.

Au final, j’ai passé un bon moment avec Liz, et si l’intrigue n’apporte pas de surprise, elle apporte son lot d’émotions. Si tout n’est pas parfait dans la vie de Liz, c’est tout de même une histoire très positive, pleine de bons sentiments et d’espoirs. Liz a une famille aimante qu’on aimerait rencontrer, des ami.e.s pas toujours faciles à gérer, mais avec qui elle sait avancer, qui la soutiennent, mais qui peuvent aussi la blesser. Et, s’il y a toujours des personnes hostiles aux changements, Liz réussira à faire évoluer les mentalités dans son lycée, elle saura imposer le respect. Et surtout elle va s’amuser et être heureuse.

Et ça, ça fait du bien ! J’aime lire des histoires avec des happy ends, de belles personnes dans un monde qui au fond n’est pas si pourri que ça. Le genre d’histoire qui donnent le sourire et avec lesquelles ont fait le plein d’énergie. On lui pardonnera alors le manque de surprise parce qu’au fond on a la fin que l’on souhaitait depuis le début et qu’on est heureux de partager avec l’héroïne. Et qu’importe les clichés sur les lycées américains, on lit ce livre, comme on regarde un sitcom, pour y trouver ces clichés et en rire. D’ailleurs s’est avec une certaine autodérision que l’auteur elle-même traite les clichés. Elle ne se prend pas trop au sérieux et j’aime ce ton léger et positif.

Leah Johnson signe ici son premier roman, son style va sans doute s’affiner et gagner en profondeur, mais elle nous offre déjà une charmante romance lycéenne qui donne une jolie visibilité aux personnes queer sans être dans un entre-soi. Comme le dit l’autrice dans ses remerciements : “le récit dont nous avions toutes les deux besoin lorsque nous avions 15 ans”. Oui, il faut des romans et des romances pour tout le monde ! Que chacun puisse s’identifier, tour à tour, aux personnages principaux et ainsi se sentir à sa place, comme Liz qui enfin trouve enfin sa place dans la communauté de son lycée. Je conseille donc ce roman aux jeunes (et moins jeunes) qui aiment les comédies romantiques et les ambiances “school life”.

Couverture La Méthode Lighty Editions de Saxus (reliée) 2021→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ retrouvez les éditions De Saxus sur Instagram

→ Leah Johnson sur twitter

⇒ avec cette lecture je participe au Pumpkin Automn challenge  (menu Automne enchanteur- catégorie princesse princesse), au challenge Lire au féminin et au mois Américain

♣♥♣

⇒ si ce livre vous intéresse vous aimez peut-être aussi Moi, Simon, homo sapiens (Love Simon) et Lire est dangereux (pour les préjugés)

Couverture Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens / Love, Simon Ceci contient une image de : {{ pinTitle }}

Share

Commentaires

11 septembre 2021 à 19:30

Je n’avais pas pu le prendre parce qu’il faut bien faire des choix, mais le ton léger et le côté pas prise de tête me tente beaucoup, tout comme le fait, comme toi, d’intégrer de la diversité à mes lectures. J’espère que le roman intègrera le fond de ma médiathèque 🙂



13 septembre 2021 à 21:34

Je le verrais bien adapté en film par Netflix ><
Sinon peut-être à l'occasion mais pas une priorité en ce qui me concerne.



20 septembre 2021 à 20:53

Je l’ai vu présenté à plusieurs reprises et il me tente bien pour sa légèreté. Il me tente encore plus maintenant que tu le présentes un peu comme un roman feel good !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.