littérature jeunesse

Mémoires de la forêt, tome 1 : Les souvenirs de Ferdinand Taupe [roman jeunesse]

Il était temps que je vous parle de Mémoires de la forêt que j’ai lu fin mars, début avril. J’avais partagé mes impressions au fil de la lecture sur les vlog livresques, il est temps de faire un petit billet en guise de conclusion. Je l’ai lu dans le cadre d’une lecture commune proposée par Alex bouquine en Prada et Rêve ta vie en lecture sur YouTube.

Couverture Mémoires de la forêt : Les souvenirs de Ferdinand Taupe
Écrit par Mickaël Brun-Arnaud et illustré par Sanoe, sorti en mars dans la collection neuf de l’école des loisirs.

Dans le village de Bellécorce, il y a une librairie à nulle autre pareille. Archibald Renard y travaille depuis toujours comme libraire, avant lui, son père et son grand-père prenait déjà grand soin des livres uniques que l’on peut y trouver. Chaque habitant peut venir y déposer son manuscrit pour qu’il soit acheté et lu, chaque livre existe en un seul exemplaire.

Un jour Ferdinand Taupe vient rendre visite à son ami le libraire. Ferdinand est si étourdi qu’Archibald doit faire très attention pour ne pas que la vieille taupe lui mette toute sa librairie sens dessus dessous. Toute son attention étant tourné vers Ferdinand, Archibald n’a prêté aucune attention aux petites mains qui ont posé des noisettes pour acheter un libre. Ces quelques minutes d’inattention seront le début d’une grande aventure. Car Ferdinand, s’il s’agite autant, c’est qu’il est venu chercher à la librairie ses mémoires qu’il a déposées il y a déjà longtemps. Il veut retrouver ce livre pour retrouver ses souvenirs qui s’évanouissent les uns après les autres. Ferdinand est atteint d’une terrible maladie, l’oublie-tout qui lui vole chaque jour de nouveau souvenir. Il lui faut absolument son livre pour découvrir ce qu’est devenue sa chère Maud. Mais ce livre vient tout juste de quitter la librairie aux mains de ce mystérieux acheteur discret auquel Archibald n’a prêté aucune attention. Se sentant un peu fautif, Archibald va proposer à son ami de partir sur les traces de ses souvenirs, en s’aidant des quelques photos en possession de la vieille taupe et dans l’espoir que le lecteur de ses mémoires entreprendra le même voyage.

Voici donc Archibald le libraire qui n’avait jamais quitté sa librairie, et Férdinand, la taupe qui n’avait plus toute sa tête, partir à travers la forêt sur les traces de l’histoire de Ferdinand et de Maud. Qui est cette mystérieuse Maud que Ferdinand tient tant à retrouver ?

Voici une très belle histoire pour parler avec beaucoup de douceur et de tendresse d’Alzheimer aux plus jeunes. Ferdinand oublie tout, mais avant que la maladie ne l’emporte complètement il veut retrouver des bribes de son histoire. L’aider ne sera pas toujours facile pour Archibald, la vieille taupe perd parfois simplement le fil de sa pensé, mais à d’autres moments il oublie tout, ne reconnais plus son ami et se comporte comme un enfant capricieux. Il faudra au renard beaucoup de patience pour aider Ferdinand à retrouver Maud, retrouvailles qui seront bien douloureuses et émouvantes. Si les larmes vous couleront peut-être, nous sommes dans une histoire toute douce, qui après nous avoir fait pleurer nous consolera avec une belle dose d’amour et de chocolat chaud.

Ce roman est une belle douceur, fourrée de passages gourmands ou l’on déguste de bons gâteaux. Nos aventuriers sont drôles et émouvants, et cette balade à travers la forêt est très agréable. Pour être tout à fait honnête, un poil trop longue pour moi. Il me tardait d’arriver à la conclusion. Mais à peine ai-je eu le temps de m’impatienter que les choses s’accélèrent et qu’on découvre enfin le pot aux roses. La fin ne m’a pas surprise parce que j’ai tout de suite pensé que c’était le seul moyen de s’en sortir avec une fin heureuse, mais tout de même il y a une jolie surprise qui étonnera nos héros.

Le roman est richement illustré et j’ai beaucoup aimé les dessins aux couleurs chaudes qui nous immergent encore plus dans cet univers. Un beau roman jeunesse qui m’a touché et qui m’a donné faim !

Entre chocolat chaud à la guimauve, tarte à l’amaude (joli mariage de fraises et d’amendes), pain-surprise aux 6 confitures et autres gloutonneries, la gourmande que je suis était ravie. J’ai d’ailleurs sorti ma petite collection de confitures maison et préparé un bon chocolat au cacao amer pour lui rendre hommage. 😉

sur le site des éditions l’école des loisirs

⇒ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Tachan

avec cette lecture je participe au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine, le tour du monde en 80 livres, challenge Petit Bac

 

Share

Commentaires

23 mai 2022 à 15:34

Lui, je vais me le prendre en occasion un de ces jours… Mais pas de suite, j’ai un peu trop craqué ce mois-ci ^^
En tous cas, ton avis ne fait que renforcer mon envie !!!!



23 mai 2022 à 21:40

Très jolie photo pour une histoire décidément bien émouvante (Merci pour le lien)
Tout comme toi, j’ai adoré cette façon douce et pourtant réaliste et sincère de parler d’une maladie difficile à appréhender, aux plus jeunes. C’était poignant.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.