littérature jeunesse / manga - BD - comics

Nouvelle étape japonaise, fantastique et merveilleux au rendez-vous.

Pour le rendez-vous croisé contes & Légendes et un mois au Japon, j’ai lu en avril Fables et légendes japonaises : créatures fantastiques. J’ai longuement parlé de ce livre dans mes vlog d’avril, il était temps que je prenne le temps de vous en parler ici. D’autant plus que j’ai beaucoup aimé cette lecture.

Couverture Fables et légendes japonaises: créatures fantastiques

Dans ce recueil, Ippei Otsuka regroupe 8 contes :

  • Bunbuku, la théière dansante où l’on découvre un Tanuki métamorphe qui a pris la forme d’une théière et qui épuisé n’arrive plus à reprendre sa forme naturelle
  • Ushiwakamaru et Benkei où l’on découvre un pan du mythe de ces deux personnages historiques devenus légendaires
  • La gratitude de la grue où l’on découvre une grue métamorphe au talent exceptionnel pour le tissage
  • La joue du vieux bûcheron où l’on découvre un vieux bûcheron toujours jovial malgré la difformité qui accable son visage, une jovialité qui lui sauvera la mise quand il se retrouvera au milieu d’une fête d’oni, démons japonais au caractère aussi imprévisible que dangereux.
  • La cape d’invisibilité du tengu où un jeune garçon rusé va jouer un vilain tour à un tengu bien naïf
  • Le dieu du tonnerre et le mûrier où un jeune homme découvre la demeure du dieu du tonnerre grâce à une plante magique
  • Histoires de kappa raconte diverses histoires montrant la dangerosité de ce yokaï aquatique
  • Okon, le renard filou ou un renard métamorphe joue de vilain tour à un homme un peu trop sur de lui

Chaque conte est accompagné d’une jolie illustration noir et blanc. J’ai aimé découvrir des contes que je ne connaissais pas encore. C’était la première fois que je rencontrais Bunbuku, le vieux à la joue pendante ou le dieu du tonnerre. Si je connais espièglerie des renards métamorphose, je ne connaissais pas Okon et de même pour les tengu, qui apparaissent ici 2 fois. Si je connais cette créature, je n’avais pas encore rencontré cette histoire de cape magique. Bref je suis ravie d’avoir découvert de nouveaux contes, mais ce qui m’a le plus plus dans ce recueil c’est les chapitres qui complètent les contes.

En effet, la particularité de ce recueil c’est que chaque conte est suivi d’un chapitre d’explication où l’on nous recontextualise le conte, nous fait part des différentes variantes que l’on peut rencontrer selon les régions, fait le lien avec des contes similaires venus d’ailleurs et enfin fait le lien avec la pop culture et les différentes oeuvres qui se sont inspiré du conte qu’on vient de lire. Je trouve ces chapitres super intéressants. Si certains liens sont évident par exemple le parallèle qui peut-être fait entre le dieu du tonnerre et le mûrier et Jack au haricot magique, ou entre les renards magiques et Naruto, d’autres sont moins évident, et j’ai découvert par exemple des contes européens que je ne connaissais pas, notamment des contes italiens dont je n’avais jamais entendu parler. Et ça j’adore !

Le ton des contes et un brin trop enfantin pour moi, et aussi riche en petits détails pas forcement important, mais ce côté enfantin de conte est contrebalancé par les chapitres d’explications ce qui fait que ce livre s’adresse à la fois aux passionnés de conte qui aime faire des liens entre les différentes histoires à travers le monde et les enfants qui aiment qu’on leur raconte des histoires avant de dormir.

→ retrouvez le livre sur le site des éditions Ynnis

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe également au challenge le tour du monde en 80 livres, 2022 en classique et au challenge de l’imaginaire

Je tant aimé la structure de ce livre que je me suis commandé le tome précédent.

Couverture Fables et légendes Japonaises

Trop hâte de le découvrir !!

Cnagement de régistre avec un manga de Ryoichi Ikegami : Nouvelle de littérature japonaise, découvert grâce à Nathalie.

Couverture Nouvelles de littérature japonaise

Pas de contes ici, mais des nouvelles fantastiques issues de la littérature classique japonaise du début du siècle dernier, adapté en manga par le talentueux Ryoichi Ikegami et son dessin sublime, au très réaliste et sérieux qui colle parfaitement à l’ambiance ce ces nouvelles.

On y découvre 5 nouvelles :

  • Figures infernales de Ryunosuke Akutagawa (1918)
  • Madame Osei de Ranpo Edogawa (1926)
  • L’amour de Tojuro de Kan Kikuchi (1919)
  • La porte de Matsukaze de Shugoro Yamamoto (1940)
  • L’histoire du donjon de Kyoka Izumi (1917)

Comme dans tous recueils, il y a des histoires qui nous touchent plus que d’autres, mais dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé ce manga. Le mangaka arrive à très bien rendre l’ambiance inquiétante des nouvelles. Cependant, ce qui m’a surtout marqué, c’est la façon méprisable dont on traite les femmes. On sent vraiment que leur vie a peu de valeur. On les manipule, et cela peut conduire à la mort, qui certes va tourmenter le héros, mais bon, ce n’est pas si cher payer pour voir son art grandir. C’est à vous glacer le sang. Ainsi, un peintre va regarder sa propre fille bruler pour réussir une peinture (Figures infernales), un acteur poussera une femme au suicide pour améliorer son jeu d’acteur (l’amour de Tojuro). Et quand les femmes prennent le pouvoir ? Et bien elles sont avides et manipulatrices, infidèles et meurtrières (Madame Osei).

Ceci dit les hommes ne sont pas vraiment peints sous un jour meilleur. C’est la laideur de l’âme qui s’exprime dans ces nouvelles où le fantastique s’immisce parfois comme dans l’histoire du donjon de Kyoka Izumi où un samouraï rencontre un fantôme et sa cour. J’avais déjà rencontré cette histoire dans un anime il me semble. Je revois les images, mais impossible de me souvenir du titre.

Ça y est ! J’ai retrouvé où j’avais déjà rencontré la nouvelle de Kyoka Izumi Tenshu Monogatari (天守物語La Légende du Donjon) ! C’est le deuxième arc de l’anime Ayakashi classic Horror dont j’ai déjà parlé ici pour évoquer le premier arc. 

J’ai beaucoup aimé l’histoire la porte de Matsukaze où l’héritier du clan revient sur ces terres natales après une longue absence et retrouve son meilleur ami d’enfance à qui il doit une grave blessure. Le jeune homme a une dette envers son maître et il est prêt à aller jusqu’au bout pour la payer.

Si vous voulez avoir un aperçu des récits fantastique ou horrifique du début du XXe siècle, je vous conseille ce manga.

c’est le titre que j’ai choisi pour le rendez-vous

retrouvez toutes les participations chez Noukette

avec cette lecture je participe également au challenge le tour du monde en 80 livres, 2022 en classique, challenge Petit BAC et au challenge de l’imaginaire

Share

Commentaires

18 mai 2022 à 13:58

Je suis très flattée de t’avoir fait découvrir un manga ! Et surtout très heureuse qu’il t’ait plu. 😉
Le recueil de contes me tente bien, surtout pour ses chapitres explicatifs. Ce n’est pas toujours facile de retrouver l’origine des histoires…



18 mai 2022 à 18:27

Oh toute une bien belle liste et de chouettes idees de lecture…merci



18 mai 2022 à 19:33

Deux lectures intéressantes ! Je sais avec certitude en venant chez toi que je vais faire de belles découvertes dans un univers que je connais peu, merci 🙂



19 mai 2022 à 07:56

Tu donnes très envie de découvrir ces livres à notre tour!



19 mai 2022 à 20:48

Tu me tentes diablement, je suis vraiment curieuse de ce livre sur les fables du Japon ! 🙂



22 mai 2022 à 14:10

Une belle incursion dans les légendes japonaises, on dirait ;).



29 mai 2022 à 21:55

Très intéressée par les fables et légendes japonaises ! Je ne connaissais pas du tout, merci de la présentation !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.