Archives du mot-clé challenge halloween

le rat d’Halloween

KMCoriginals

Non, c’est pas rat comme celui de cette jolie illustration de KMCoriginals qui est le sujet de cet article mais un R.A.T.

– Hein ?! un quoi ?!

Vous vous posez peut-être cette question. C’est en tout cas la question que j’ai posé moi quand Lou et Hilde ont proposé un rat pour leur challenge Halloween ^^’

R.A.T pour Read-A-Thon, soit un marathon de lecture.

rat halloween,halloween,challenge halloween 2017

Commencé hier à 21h et se finissant dimanche à minuit. Le rat d’Halloween nous incite à lire et lire encore plus. Le but étant de lire le plus possible. Et de compter les pages lues. Bien sûr des petites poses gourmandes (ou autres) sont les bienvenues.

Un Défi 666 l’accompagne : lire 6 livres, 6 heures et 6000/600/60 pages. On peut aussi se faire son propre défi.

C’est un première pour moi alors je ne me suis pas fixé de but précis, je vais me contenter de lire, dès que j’ai un peu de temps libre et de compter les pages. Je suis curieuse d voir combien de pages je peux lire en un week-end. Vu ma vitesse de lecture, surement pas beaucoup. En 2 heures ce matin j’ai lu… 35 pages ^^’ (je suis pas prête d’arriver à 6000 XD ).

⇒ Envie de participer ? Pour en savoir plus c’est et

et pour le défi 666 faite un tour ici

mes lectures :

Couverture GMO Project Next Gen, tome 1 : Outbreak Couverture The Earl and the Fairy, tome 1 Couverture The Earl and the Fairy, tome 2

Couverture The Earl and the Fairy, tome 3 Couverture The Earl and the Fairy, tome 4 

Bouddha raconté aux enfants par Cardin

vendredi soir :

18 pages lue avant de m’écrouler de sommeil. N’ayant dans mes lectures en cours aucun livre avec un rapport plus ou moins lointain avec Hallowwen j’ai pioché dans ma PAL et j’ai choisi, pour commencer le tome 1 de GMO Project Next Gen, pas de sorcières mais de mutant au super pouvoir. C’est déjà ça ^^’

samedi 10h14 :

Mon petit plaisir du week-end, boir mon café au lit avec un livre. D’habitude je bouquine des manuel de jardinage mais là, pour l’occasion je me suis replongée dans GMO commencé hier soir. J’en suis à la page 53.

Samedi 19h28 :

Malheureusement j’ai guère eu le temps de consacrer ma journée à la lecture. Ce matin j’ai trié des livres (supprimé des pile pour les remplacer par d’autres piles, je n’arriverais jamais à trier correctement ma bibliothèque T_T). Puis j’ai enchaîné avec du bricolage (pour une fois que Chéri est motivé, je pouvais pas rater ça !) et enfin courses. Il me restait une tout petite demi heure avant l’arrivé des invités (apéro dînatoire et vielles photos au menu) alors j’ai opté pour un manga : The Earl and the Fairy tome 1, 74 pages lues.

Dimanche 3h30 :

(don j’écris pas vraiment à cette heure là mais j’ai regardé l’heure avant d’éteindre pour tenter de dormir)

J’ai voulu lire encore quelques pages avant de dormir et j’ai repris The Earl and the Fairy. Je suis si bien rentrée dans l’histoire qu’après avoir terminé le tome 1 j’ai enchainé avec le 2 et le 3. Le quatrième me démangé mais, après une page… il était déjà très tard et la lumière, de toute évidence, dérangé Chéri, qui poussais des grognements désappointé. Oups ! 535 pages lues.

Bilan intermédiaire du dimanche matin au réveil (histoire de faire un point)  : 5 livres / 662 pages lues

Dimanche 10h30 :

J’ai fini la saga The Earl and the Fairy avec le quatrième et dernier tome. 192 pages lues. Une série très classique mais plaisante.

PS: Merci Yomu-chan, j’ai piqué cette série dans ta bibli 🙂

Dimanche 12h15 :

Après avoir fait un tour chez mes camarades rathonéens j’ai choisi un nouveau manga. Cette fois j’ai fouillé dans ma propre bibliothèque et j’y ai trouvé le tome 1 de la série coréenne La secte. 192 pages lues. Alors là ! Si je ne devais choisir qu’un mot pour qualifier le manhwa, ce serait bizarre. J’ai rien compris. Tout y est confu et étrange. Le dessin, l’univers, les personnages…

Avant de reprendra la lecture de GMO j’ai eu envie de revoir mon article de suivi et de le structurer différemment. Du coup il y a beaucoup plus de blabla ^^’

Dimanche 16h50 :

Finalement la lecture des récap de mes camarades avait fini par avoir raison de ma faim. A la pause déjeuner à suivi une séance de rempotage et bricolage. Là j’abandonne Chéri à son enduit, je ferais la peinture mercredi. Et, après ce bref détour par le blog, je me remplonge dans mes lectures. Prochain point ce soir avant le dîner. 😉

Opération rempotage finie #mamaisonestunejungle #urbangarden

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

dimanche 17h : c’est la crise !! Le blog est porté disparu

Le blog à planté. Inaccessible. Inexistant. Rien qu’un page blanche. Pour mon premier R.A.T T_T

Mais je ne me suis pas découragée. J’ai noté mes lectures suivantes sur un petit but de papier en attendant que le problème soit résolu. Ce qui n’est arrivé que mardi matin…

bilan au moment où le blog lâche : 7 livres / 1046 pages lues

Dimanche 18 h :

J’abandonne GMO. J’ai besoin d’une pause. J’ai lu 31 pages de plus.

Dimanche 18h45 :

J’ai fini le tome 2 de Le mari de mon frère. Rien à voir avec le thème Halloween, mais j’avais envie d’une petite pause sans magie ni étrange. Et cette saga familiale me tendis les bras. 176 pages

Dimanche 2H50 :

GMO, seulement 3 pages. Mimiko réclame sa lecture du soir.

Dimanche 21h11 :

Qu’à cela ne tienne, je vais conter les pages XD

Notre lecture était Bouddha raconté aux enfants. 41 pages qui ne manquent pas de magie !

Dimanche 23h48 :

Extinction des feu. J’ai fini ma soirée et mon R.A.T avec GMO. 28 pages de plus.

BILAN DE FIN : 9 livres / 1325 pages lues. Je suis plutôt contente.

Je pensais en lire beaucoup moins 🙂 J’espère faire mieux pour mon prochain R.A.T (et croise les doigts pour la prochaine fois il n’y ai das de soucis logistiques )


Les camarades rathonéen :

Hilde
Kiona Seelie

Share

Lettre à Momo

Résultat de recherche d'images

Des yôkai, une île perdue du Japon, une mère et une jeune fille qui doivent apprendre à reconstruire leur vie après la disparition du père dans une accident, voile ce qui fait le charme du film dont j’ai envie de vous parler ce soir. Halloween donc, avec des créatures fantastiques, mais pas vraiment un film pour ce faire peur 😉

Tout commence avec l’arrivée dans l’île, où les deux femmes viennent s’installer à côté de leur oncle et tante. La mère veut être forte, cache son chagrin et se jette à corps perdu dans le travail. La fille, délaissée, se ronge de chagrin. Cela aurait pu durer et se cristalliser, mais c’était sans compter sur l’intervention de trois yôkai maladroits qui viennent veiller sur elles. Par un étrange concours de circonstance, Momo, la jeune fille, peut les voir et ça ne va pas être facile à gérer. Passée la peur des premières rencontres, une relation d’amitié s’installe entre le jeune fille et ces drôles de créatures.

J’aime beaucoup ce film. Si les yôkai sont drôles et attendrissants, c’est surtout l’évolution de la jeune fille qui, grâce à leur présence, va petit à petit s’ouvrir et faire son deuil, qui me touche le plus. Le film est long, mais je trouve qu’il est bien équilibré. On ne s’ennuie pas malgré ses deux heures. Il y a de l’humour, du drame. On rie, on pleure et on grandi un peu avec Momo.

Graphiquement il n’a rien de remarquable, mais c’est très agréable à regarder. Mon personnage préféré c’est Mame, l’un des trois yôkai, il est complètement à l’ouest. Je le trouve tellement drôle, toujours décalé.

Image associée

Lettre à Momo (ももへの手紙) a été réalisé par Hiroyuki Okiura en 2012. Il est disponible en dvd et en VOD chez Arte édition.

Je vous recommande vivement ce film qui aborde avec tendresse un sujet pas si facile.

L’avez-vous vu ? Qu’en pensez-vous ? Laissez nous vos impressions 😉

⇒à lire aussi l’avis de Lili 

Share

Sorcellerie, sorcières et youtubeurs

J’ai déjà partagé ici plusieurs vidéo de Nota Bene. J’aime beaucoup ce youtubeur et sa vidéo sur les sorcière colle si bien au thème du mois que je ne reste pas à la partager avec vous dans le cadre du challenge Halloween.

Et comme l’union fait la force, je complète cette petite vidéo par une petite séries de vidéo sur la sorcellerie proposé par La Prof, autre youtubeuse de vulgarisation historique que j’aime bien.

Voilà, j’espère que ça vous a plu et que vous en savez plus maintenant sur les sorcière et leur chasse 🙂


Share

Lost Soul

J’ai trouvé ce “manga” au hasard de mes flâneries dans les rayons livres d’occasion et l’ai acheté plus par curiosité qu’autre chose en voyant que les auteurs étaient françaises. Le challenge Manga & France d’Akatsuki était l’occasion rêvé d’enfin le lire. (oui, mon billet parait avec un peu énormément de retard mais j’ai pas eu le temps de le poster en novembre… de l’année dernière T_T). Heureusement le challenge Halloween me fournit l’occasion d’exhumer ce brouillon resté en suspend dans les archives du blog (désolé Akatsuki, j’avais pourtant lu et fait ma chronique …)

Lost Soul propose un univers proche du notre mais où la magie est chose courante et le métier de nécromancien, sorcier ou médium est un travail comme un autre que l’on apprends à l’institut. Le héros est un nécromancien réputé et aide les gens à communiquer avec les mort peu après leur mort pour les aider dans leur deuil. Une riche famille de la ville fait appel à lui pour élucider le mystère qui entoure la mort de la mère de famille. Pour cette enquête le héro devra faire équipe avec un médium, un ami de jeunesse avec qui il entretien maintenant une relation de haine (réciproque ?).

Que dire de ce manga ? Franchement j’ai pas été convaincue. C’est mignonnet mais maladroit. Je lisais il y a quelques temps dans un commentaires ironique à propos des mangaka français qu’ils sont “doué au dessin au lycée et encouragé par leur potes. Et Hué de tous quand ils passent pro”. C’est exactement ce que j’ai ressenti en lisant ce manga. Je ne trouve pas du tout que cela relève de la schizophrénie du lecteur, ni de son incohérence. Je trouve cela normal de ne pas avoir la même exigence face à un travail d’amateur ou un travail de pro. Si des lycéenne m’avaient fait lire ce manga, je les aurais félicité. Mais là ce n’est pas un dôjinshi, c’est un manga relié publié par Taifu. Je suis beaucoup plus exigeante avec les pro et je trouve que ce premier tome de Lost Soul n’est pas abouti.

J’ai le sentiment que la seule chose que Lost Soul ai à proposer sur le marché du manga c’est qu’il est français, or cet argument de vente est, à mes yeux, insuffisant. Si on veut faire du manga faut le faire bien, quelques soit notre nationalité. L’univers, l’intrigue et les personnages de ce premier tome sont convenus, le médium semble tout droit sorti d’un yaoi, on nous met des tartines de fan service, il y a même les triangle ennuyeux amoureux autour du quel plane un prétendu mystère mais qui est amené de telle façon ma curiosité n’a aucunement été titillé. Les nouveaux personnages apparaissent comme des cheveux sur la soupe, ça manque de liant et parfois de cohérence. Par exemple on introduit le personnages du médium avec une histoire d’âme d’enfant qu’il réclame au nécromancien, le lecteur est intrigué, que veut-il faire avec ces âmes ? Et ben on s’en fout ! à la place on nous fait revivre d’insignifiant et ennuyeux souvenir de jeunesse ou l’on voit le medium et le nécromancien avec une jolie cruche, dans un classicisme désarmant. Non seulement on a déjà vu cette scène dans je ne sais combien de manga et anime mais en plus elle est ennuyeuse à chaque fois. Là où on nous fait miroiter du piquant on nous sert de la guimauve, forcement la déception est au rendez-vous. J’ai pris cette scène comme exemple parce qu’elle me semble emblématique de la façon dont le récit est conduit d’un bout à l’autre. 

Niveau dessin c’est pareil : il y a un joli travail mais ce n’est pas abouti et sa manque encore de personnalité. 

Si je tombe sur le deuxième tome je le lirais par curiosité et aussi pour voir les progrès que les auteurs auront fait entre les deux tomes, mais pour le moment je ne suis vraiment pas convaincue. ça mérite d’être retravaillé. 


Share

Le petit pêcheur et le squelette

Cela fait une éternité que j’avais envie de parler de cet album que j’aime beaucoup. Et je ne trouvais jamais le temps, puis je m’étais promis d’en parler durant le mois o-bon et… j’ai pas eu le temps. Cette fois je n’ai pas l’intention de louper l’occasion qui m’est donné par le challenge Halloween !

Le petit pêcheur et le squelette de Chen Jiang Hong (l’école des loisirs) est en effet une lecture très approprié pour Halloween. De quoi se faire peur, mais trop quand même 🙂

Un petit pêcher orphelin sort en mer par un jour de tempête. Son père lui avait bien dit qu’il était dangereux de sortir en mer par un temps pareil, mais il n’est plus là pour veiller sur son garçon. Bravant la mise en garde, le jeune pêcher part affronter une mer houleuse et tente de pêcher. Mais ce n’est du bon poissons qu’il ramènera chez lui ! C’est un terrifiant squelette. Le petit pêcheur à très peur mais… il se pourrait bien que le squelette ne soit finalement pas une créature si terrifiante.

Les dessins aux tons très sombres font vraiment monter la pression et la peur sera bien là chez le jeune lecteur. Mais, pas d’inquiétude, ce n’est pas une histoire d’horreur, c’est un très joli conte.

J’aime beaucoup le travaille de Chen Jian Hong, dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises. Son dessin, inspiré de la peinture traditionnelle chinoise me touche beaucoup.

sur le site de l’éditeur


 challenge halloween

Share

From Darkness

Aujourd’hui je vais partager avec vous un court métrage qui date de 2002 réalisé par un studio d’animation que j’aime beaucoup : Cartoon Saloon. C’est de chez eux qu’est sorti Brendan et le secret de Kells.

From Darkness s’inspire d’un conte inuit où un pécheur solitaire remonte de l’eau le squelette d’une femme qui y fut jetté des années plus tôt par son père.

Cette vidéo m’a fait penser à un autre conte, illustré cette fois par Chen Jianghong,  Le petit pêcheur et le squelette, l’album jeunesse que je présenterais demain.

Rendez-vous vendredi prochain pour un autre film des studios Cartoon saloon 😉


Share

Alisik – tome 1

Aujourd’hui c’est BD. J’ai déniché cette bd, au rayon jeunesse de notre bibliothèque. Je flânait dans le rayon quand je suis tombé par hasard sur le premier tome d’Alisik de Helge Vogt et Rufledt Hubertus, publié chez Le Lombard. Cette bd, avec son ambiance gothique me semblait bien coller au thème du mois d’octobre.

Tout commence dans un cimetière, une belle jeune fille se réveille dans une tombe, une étrange troupe de fantôme est là pour l’accueillir. Alisik est morte, mais va-t-elle accepter cette terrible nouvelle ? Coincée dans ce cimetière avec les autres « post-mortem », des âmes pas encore prêtes pour l’ultime voyage, Alisik n’a aucun souvenir d’avant sa mort. Dans ce cimetière elle rencotre un jeune homme aveugle qui peut l’entendre.

L’ambiance est au poil, fantôme, cimetière, le monde de la nuit… il y a même des chats noirs. Et en plus ça se déroule à la période d’Halloween. Que demander de plus ? Ben, tout le reste. Si le graphisme, entre gothic kawaii et esthétique à la Burton n’est pas sans charme, je n’ai pas totalement accroché à l’histoire. Je n’ai pas trouvé les personnages touchants et on n’apprends pas grand chose dans ce premier tome. Il y a bien un petit mystère qui semble se profiler à la fin mais pas assez de tension pour me donner envie de lire la suite.

Je ne dirais pas que j’ai été déçue mais c’est une lecture que j’aurais vite oublié.

Malgré tout vous avez envie d’en savoir plus ?

sur le site de l’éditeur

→ Vogt Helge : site, twitter, facebook


 chut les enfants lisent

Share

Les petits plats faciles de Bidib #3 – Butternut à cheval

Pourvu que ce soit à base de courge,  disait la consigne cuisine du challenge Halloween, en cette première semaine du mois d’octobre. Et ma courge préférée c’est la butternut. J’adore son petit goût sucré.

La recette que je vous propose ce soir est simplissime mais délicieuse.

Ingrédients :
  • quelques tranches de butternut d’une épaisseur d’un demi centimètre environ
  • des oeufs
  • du beurre
  • sel et poivre (et autres épices selon votre goût)

Dans une poêle, faire fondre un peu de beurre. Y faire revenir les tranche de butternut quelques minutes, puis les retourner et faire cuire encore quelques minutes. Casser les œufs sur les tranches de butternut et laisser cuire jusqu’à ce que l’œuf soit à votre goût. Saler, poivrer (et plus si affinité).

Je trouve que le goût de l’œuf et de la butternut se marient très bien. Je sert ce plat généralement avec du riz.

Ma version de la butternut pour le challenge Halloween #challengehalloween #courges #butternut #cuisinevegetarienne #cuisine #faitmaison

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Ici j’ai assaisonné avec du paprika et servi avec un petit risotto orange pour être encore plus dans le thème ;D

 le risotto orange

(au cas où ça vous intéresserait)

ingrédients

  • 1 carotte
  • 1/2 oignon rouge
  • 1/2 betterave fanée qui traînait dans le frigo
  • 1 petit verre de lentilles rouges
  • 1 petit verre de riz rond
  • 1 feuille de lorier

Hacher la carotte, l’oignon et betterave. Faire revenir à feu doux dans deux cuillerée d’huile d’olive. Puis ajouter les lentilles, le riz et environ 3 verres d’eau. Saler et laisser cuire à feu doux jusqu’à absorption complète de l’eau.

Ben moi je me suis régalée 😀

→ testé (et approuvé) par Fondant 


 Challenge Halloween 2017

Share

Halloween à colorier

 

C'est Halloween ! Un coloriage simple | A partir de la galerie : HalloweenCommençons le challenge Halloween en douceur avec quelques coloriages déniché de ci de là sur le net et qui s’accordent particulièrement bien avec la thématique du mois 😉

J’adore colorier, ça m’apaise. Mimiko aime bien aussi. On va pouvoir se faire une sacrée déco 😀

quelques têtes de mort en guise de lise en bouche

Embroidery Designs at Urban Threads - Celtic Skull

Squelette et ronces | A partir de la galerie : Halloween

L’incontournable courge de saison

coloring for adults - kleuren voor volwassenen

Coloriage de citrouille halloween gratuit Plus

Incroyable Citrouille, Dans la galerie : Zentangle, Artiste : Irina Rivoruchko, Source : 123rf

Freebie: Halloween Coloring Page Plus

L’inévitable sorcière

Une sorcière très sexy, sur fond de toile d'araignée | A partir de la galerie : Halloween | Artiste : Mashabr | Source : 123rf

Sorcière, citrouilles et toile d'araignée, un beau mélange pour célébrer Halloween en coloriage | A partir de la galerie : Halloween | Artiste : Mashabr | Source : 123rf

un soupçon de morts-vivants

Zombies

envie de colorier ?


Challenge Halloween 2017

Share