Archives par mot-clé : des livres en cuisine

Gâteau de lune [album jeunesse]

Dans le joli album, Chen Jiang Hong s’inspire des traditions chinoises de la fête de la lune, fête des récoltes pendant laquelle on consomme les fameux gâteaux de lune. De nombreux contes et légende gravitent autour de cette fête et de ce gâteau. Chang Jian Hong nous en raconte une très jolie.

Gâteau de Lune

La princesse Xian-Zi, fille de l’empereur de Jades’ennui dans le Palais du Ciel. Elle descend sur terre et y trouve l’amour. De cette union nait un enfant et la famille vit heureuse. Mais l’empereur de Jade désapprouve cet amour. Il envoie ses garder chercher sa fille pour la ramener dans le Palais du Ciel. Tian-Zi grandi et arrivé « à l’âge où les enfants posent des questions », il décide de partir à la recherche de sa mère. Après un long périple, il arrive enfin au Palais du Ciel. Sa mère pour fêter leurs retrouvailles lui confectionne des gâteaux. Mais une fois encore, l’empereur de Jade s’y oppose et renvoie son petit fils sur terre. Cette fois la douleur de la séparation est trop forte et la princesse tombe malade. L’empereur de Jade, qui aime sa fille, décide de lui accorder une visite. Pour l’occasion il prépare lui-même des gâteaux que sa fille amène à son fils. Chaque année, à la même période, la princesse descend avec des gâteaux de lune. Depuis, chaque année les familles se retrouvent pour déguster ensemble ces gâteaux.

J’aime beaucoup le travail de Chen Jiang Hong. Ce sont toujours de belles histoires. J’aime aussi ses illustrations. L’ambiance générale de l’album est superbe, même si la qualité des planches n’est pas constante. Les visages, par exemple, sont différents d’une planche à l’autre et c’est un peu perturbant.

Un joli conte à découvrir aux éditions l’école des loisirs.

sur le site de l’école des loisirs

⇒ trouvez-le sur Amazon ou chez votre libraire préféré


challenge album 2019

Share

Un gâteau pour le goûter [album jeunesse]

Anatole a invité Mlle Blanche pour le goûter. Il veut faire bonne impression et préparer un bon gâteau. Mais il n’est vraiment pas doué. Il n’y arrive pas du tout. C’est alors que des animaux s’invitent dans sa cuisine et proposent chacun un ingrédient. Quand Mlle Blanche arrive enfin, le goûter est prêt, mais ce n’est pas ce qu’avait prévu Anatole !

Gâteau au goûter (Un)

Un petit album très amusant, aux illustrations très originales. Photomontage de divers objets et texture forment des personnages caricaturaux et drôles.

Je ne dirais pas que c’est beau, mais c’est marrant, tant pour la petite histoire autour d’un goût original, que pour les détails du dessin, que je me suis amusées à décortique : bouchons, manches, paille, tissu, os… les ingrédients du dessin sont aussi farfelus que ceux du gâteau !

A découvrir dans la collection Pastel de l’école des loisirs.

Christian Voltz

⇒ sur amazon ou chez votre libraire préféré


Share

Des livres en cuisine 2019 – récap

(mise à jour 15/05/2019)

Des livres en cuisine, le challenge qui déguste les livres en sauce. Voici les participation de ce premier trimestre :

Bidib

Gâteau au goûter (Un) Gâteau de Lune

Isabelle

FondantGrignotte

ob_731762_exquis Sans titrep 1

2719436363 téléchargemkent Sans titre 1

123133596 Sans titre 1

9782330057169 Sans tpmitre 1


Envie de nous rejoindre ? C’est , les inscription sont ouverte toute l’année, et un seul livre suffit à valider votre challenge alors n’hésitez plus ! Venez manger des livres avec nous.

Share

Des livres en cuisine – Le grand gourmet 2018

Le Grand gourmet 2018 est… roulement de tambour …. Isabelle ! Félicitations ! 

FondantGrignotte c’est très bien défendue et gagne la seconde place. Bravo à toi aussi.

De vrais gourmandes 😉

Voici toutes les lectures et les recettes partagées en 2018 :

Nos Lectures de 2018

albums

manga et bd

romans

livres de recettes

Défis culinaires

Envie de vous inscrire pour 2019 ? Les inscriptions c’est par ICI
Share

Des livres en cuisine 2019

Il est enfin là !

Le challenge Des livres en cuisine a vu le jour sous forme de challenge mensuel en 2015. Devenu challenge annuel dès 2016, Des livres en cuisine entame sa quatrième session.

Des livres en cuisine c’est quoi ?

C’est un challenge interdisciplinaire qui mélange lecture et gastronomie. Il s’agit de dénicher des passages gastronomiques dans nos lectures et inversement d’amener nos lectures en cuisine.

  • Roman, théâtre, poésie, albums illustrés, BD, manga… tout est permis à condition qu’on parle de cuisine ! Que ce soit le sujet du livre ou un passage particulièrement marquant. Le livre vous a mis l’eau à la bouche, il vous a donné envie de cuisiner ou de manger ? Partagez cette gourmandise avec nous.
  • Des livres de cuisine, traditionnels, en BD, pour enfants, tous les livres de cuisine sont les bienvenus ! On adore ça.

Mettez-vous au défi

Le challenge Des livres en cuisine c’est aussi un défi culinaire, celui de cuisiner à partir d’un passage d’un roman ou d’une BD sans avoir recours à des recettes. Prenez vos plats en photos et présentez-les-nous.

Quand ?

Toute l’année ! Du 1er janvier au 31 décembre 2019.

Vous avez déjà posté des billets, pas de panique j’accepte toutes les chroniques parues à partir du 1er janvier.

Comment ?

Pour participer, il suffit d’ajouter le logo et/ou le lien vers cet article et de venir déposer ici vos liens.

Pour les réseaux sociaux, utilisez l’hashtag #deslivresencuisine

Une seule participation suffit à valider le challenge.

Le participant ayant partagé le plus de lecture/recette se verra attribuer le titre de Grand Gourmet 2019.

Ici où sur le groupe facebook.

Qui ?

Tout le monde peut participer, il suffit d’avoir un blog ou de partager ses lectures sur les réseaux sociaux.

Qui veut embarque pour un voyage de livre en cuisines ?
Share

Challenges 2018 – bilan du 1er trimestre

Le premier trimestre 2018 s’achève, le temps est venu de voir où j’en suis des divers challenges dans lesquels je me suis lancée. Et cette année j’ai été encore plus gourmande en challenge que d’habitude !

(cliquez sur les logo pour voir les articles de présentation)


Les challenges annuels

challenge petit BAC 2018

On joue au petit bac avec les titres de livres, 10 catégories plus un bonus :

Il ne me manque plus que un titre à mot unique et le bonus pour finir la première ligne. La deuxième est déjà bien commencée 3 mots trouvés 🙂


challenge Amérique Latine

Partir à la découverte de la culture latino-américaine  avec le challenge Amérique du Sud/Amérique latine :

Musique :
Cuisine :

BD :

 


Des livres en cuisine

Allier la littérature et les plaisir de bouche :


  je (re)lis des classiques


challenge albums 2018

Lire et chroniquer au moins 20 albums illustrés avant le 31 décembre

en janvier :
en février :
en mars :


Challenge un max de BD en 2018

50 catégories, un livre pour chacune d’entre elle

  1. Où il pleut
  2. Avec des animaux qui parlent : Alvin
  3. En couleur
  4. En noir et blanc + une couleur
  5. Avec des personnages LGBTQ+ : Les Cent Nuits de Héro
  6. Qu’une connaissance a adoré
  7. Qui a (eu) mauvaise presse
  8. Où on ignore le genre d’un des personnages
  9. Dont le scénariste et le dessinateur sont de deux nationalités différentes
  10. Fantastique
  11. De science-fiction
  12. Explicative/documentaire
  13. Dont on possède un objet dérivé
  14. Adapté d’une autre œuvre (film, peinture, roman, etc) : Baker Street
  15. Qui parle de fantômes
  16. De sorcières
  17. De vampires
  18. Qu’on a reçu en cadeau
  19. Dont la couverture est majoritairement verte : Vies volées Buenos Aires Place de Mai
  20. Loué à la bibliothèque : L’Ultime Défi de Sherlock Holmes
  21. Emprunté (mais pas à la bibliothèque)
  22. Dans une autre langue que le français
  23. Auto-éditée
  24. Qui demande une interaction autre que la lecture
  25. Dévorée d’une traite
  26. Qu’on a mis plus de trois jours à finir
  27. Avec des héros enfants (- de 12 ans) : Les Quatre de Baker Street
  28. Sans texte
  29. Au contenu adulte
  30. Qui aborde le handicap
  31. Qu’une connaissance n’a pas aimé du tout
  32. Qu’on a acheté/loué après la lecture d’une critique sur un blog
  33. Qu’on voulait lire depuis très longtemps (plus de 2 ans) : L’homme montagne
  34. Sortie depuis moins d’un mois : Darnand le bourreau français 1/3
  35. Adaptée d’un blog
  36. Éditée grâce à un crowdfunding
  37. Historique
  38. Achetée lors d’un salon
  39. Dont on a rencontré l’auteur
  40. Un one-shot : Je suis un autre
  41. Qui est la première BD de l’auteur
  42. Qu’on aimerait faire lire au monde entier
  43. Qui nous a fait pleurer
  44. Qui nous a déçu
  45. Qui aborde une cause importante à nos yeux
  46. Qui a été éditée avant notre naissance
  47. Choisie au pif
  48. Sélectionnée par son libraire
  49. Le dernier tome d’une série
  50. Au contenu scientifique

British mysteries 2016_2.jpg

Atmosphère thriller et/ou fantastique so british

roman
BD/manga
Musique

challenge WWI

Projecteurs sur la première guerre mondiale :


voisins voisines 2018

Je me suis inscrite un peu en retard mais j’avais déjà quelques billet à proposer 🙂

Norvège : Le bonhomme de Niege

Irlande : Mon père est parti à la guerre

Suède : On se revoit quand ?


Les mois à thème

Février

explorer l’histoire Afro-américaine au mois de février

Cuisine
Art

BD

Mars

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

(re)découvrir les contes d’ici de d’ailleurs

J’ai déjà posté un récap de toutes les participations dans ce billet de clôture. voici les billet que j’ai proposé moi-même :

 

Share

Brésil la cuisine de ma mère de Viviane Tronel (et sa feijoada)

Je suis tombée sur ce livre par hasard. Je flânais dans les rayonnages quand le sourire de cette belle couverture m’a frappé. La couverture dégage une complicité et une douceur qui fait envie. Et j’aime les livres de recette, la découverte du monde à travers la cuisine et le Brésil. Je n’avais pas beaucoup d’excuse pour ne pas me l’offrir.

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est qu’au delà du livre de recette c’est aussi l’histoire de le cuisine d’une famille, celle de Viviane Tronel, journaliste d’origine brésilienne, qui vit en France. Au recette sont liés des souvenirs, il y a les conseils de sa mère mais aussi l’adaptation des recettes que Viviane à fait pour s’adapter aux produits que l’on trouve en France.

Dans ce livre Viviane partage les recettes de sa mère, marqué par la culture du Minas Gerais dont elle est originaire et enrichi par ses diverses expériences et rencontres culinaires. En partant de chez ses parents, Viviane a copié les cahiers de recette de sa mère et nous en offre ici un aperçu. C’est une cuisine simple et familiale.

Le livre est richement illustré par des photographies des plats mais aussi de la famille de Viviane, qui pour l’occasion et parti au Brésil rendre visite à sa famille en compagnie du photographe  Benjamin Soligny. J’aime beaucoup cet aspect familial dans le livre. J’ai cette même approche de la cuisine. Si j’aime les livres de cuisine ce n’est jamais pour en suivre une recette à la lettre. Je m’en inspire, j’aime me plonger dans une ambiance et puis adapter à ce que je trouve dans mon garde-manger ou au goût des membres de ma famille. J’aime aussi, noter sur un petit carnet les recettes que j’ai aimé pour ensuite les partager avec mes filles. Et quand il est question de cuisine je pense aussi souvent à ma mère. Il m’arrive souvent de l’appeler pour lui demander des conseils quand je ne sais pas comment cuisiner tel ou tel ingrédient.

Je découvre à l’heure d’écrire ce billet qu’il s’agit là d’une collection et que d’autres voyages culinaires et familiaux sont proposé par les éditions Minerva : Maroc, Tunisie, Sénégal, Thaïlande…

_-_-_-_

Après l’avoir plusieurs fois feuilleté, j’ai décidé de tester une de ses recettes ce week-end. Ou plutôt en faisant le tour de mes réserves, j’ai trouvé des haricots noirs secs et j’ai tout de suite pensé à la feijoada brésilienne. Si je connais le plat, je n’en avait encore jamais préparé, du coup j’ai ressorti ce livre et j’y ai retrouvé ce plat incontournable de la cuisine brésilienne.

Les ingrédients de la recette :

  • 500 g de haricots noirs
  • 500 g de travers de porc demi-sel
  • 300 g de palette demi-sel
  • 2 saucisses de Monbéliard
  • 1 saucisse de Morteau
  • 3 tranches de lard fumé
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • sel (facultatif)
  • poivre

Moi je n’avais pas 500 g de haricots, du coup j’ai mis tout ce que j’avais (aucune idée de la dose exacte) et divisé un peu prêt la viande par deux : 1 tranche de lard, 1 saucisse de chaque, une tranche de palette (280 g) et une tranche de travers (150 g), j’ai gardé en revanche la même quantité d’oignons et d’ail. J’ai complètement oublié le poivre et n’ai pas rajouté de sel, la viande est déjà assez salée.

La veille j’ai mis les haricot sec à tremper dans l’eau et la palette et le travers demi-sel dans de l’eau froide.

Le jour même, dans la cocotte, j’ai fait revenir l’ail écrasé et l’oignons émincé quelques minutes avant d’ajouter les haricots égouttés, la viande rincée coupée en morceaux, les saucisse en rondelles et le lard en lamelles. J’ai recouvert d’eau et fait cuire à couvert à feu doux, entre deux heures et trois heures : environ une heure et demi la première fois, puis je suis sortie j’ai éteint le feu pour le rallumer le soir et laisse cuire encore un peu plus d’une heure.

J’avais mis beaucoup trop d’eau. Si la recette disait de recouvrir d’eau, moi je me suis retrouvé avec des haricots cuit et toujours beaucoup d’eau dans la casserole. J’ai donc supprimé le surplus d’eau avec une louche et laisser mijoter encore quelques minutes pour laisser la dernière eau se résorber. Une fois cuit, j’ai haché le persil frais et je l’ai parsemé dessus, ça rajoute une petite note de fraîcheur très agréable.

J’ai servi le plat avec le traditionnel riz blanc, cuit comme dans le livre : faire revenir dans une cuillère d’huile le riz et une gousse d’ail écrasé (oui ! j’aime l’ail 😀 ), puis couvrir d’eau bouillante et laisser cuire à l’étouffé jusqu’à résorption complète de l’eau (là pour le coup j’en ai pas mis assez d’eau et j’ai du rectifier en route ^^’ )

La recette était accompagné d’une sauce piquante à base de tomates et piments rouges que je n’ai pas préparé. A la place je me suis contentée de saupoudrer un peu de piment de Cayenne en poudre sur mon assiette.

Verdict : c’était un régal !

J’ai trouvé ça très bon même si un peu trop riche en viande pour moi. Bizarrement, Chéri a trouvé que la viande était bien dosé XD. Quand à Mimiko, elle n’a pas aimé la saucisse mais, les assiettes des enfants étaient vides à la fin du repas, la rondelle de saucisse de l’une ayant fini dans celle de l’autre.


les gourmandises 2018  

Share

Des livres en cuisine 2018

La session 2018 du challenge Des Livres en cuisine est officiellement ouverte !

Les dates :  du 1er janvier au 31 Décembre 2018. Vous pouvez nous rejoindre à n’importe quel moment. Pour valider le challenge une seule lecture suffit 😉

Le principe : parler des livres dans lesquels la cuisine et/ou la nourriture jouent un rôle important, cela peut-être le propos même du livre (livres de recettes) ou seulement un aspect qui s’impose dans le récit (un détective gourmet, un personnage qui travaille dans la restauration, un œnologue qui cherche le vin ultime… il n’y pas de limite pourvu que ça donne faim !)

Albums jeunesse, romans, bd et manga, mais aussi livres pratiques, essaies, poésie et pour quoi pas du théâtre, tous les supports sont permis.

Pas besoin que le titre fasse référence à la nourriture, c’est le contenu qui nous intéresse. Et même si cela n’occupe qu’un chapitre, si le livre vous a mis l’eau à la bouche, vous pouvez le partager ici.

Comment participer ? Rien de plus simple : laissez un commentaire. Ajouter le logo dans vos articles et donnez-moi vos liens.

Comment partager vos liens ? Toujours en commentaire, sur ce billet. Finalement, le formulaire je trouve ça pas pratique.

Je publierais un récap en fin d’année, les liens sont aussi visibles sur la page dédié. Je vais essayer de la tenir à jour régulièrement.

Le titre honorifique de Grand Gourmet sera remis au plus prolifique d’entre-vous. C’est Blandine de Vivrelivre notre Grand Gourmet 2017. Saurez-vous lui voler son titre ?

Le Défi culinaire : préparé un plat à partir d’une de vos lectures et partagez le résultat avec nous (cette année j’autorise aussi les livres de recettes pour le défi culinaire).

Le groupe facebook 

Les Partenariats :

Faite d’un livre deux coup en participant aux challenges partenaires !

Challenge Je lis aussi des albums (Délivrer des Livres):

challenge albums 2018Dans le carde de ce partenariat, Sophie Hérisson et moi-même vous invitons à lire des album qui parlent de cuisine, d’alimentation, de recettes, de nourriture tout simplement. Tout long de l’année mais surtout en février, mois spécialement dédié aux album qui donnent faim chez Sophie.

Pour vous inscrire au challenge : Challenge Album 2018

Il Viaggio (Les Lectures de Martine) :

Martine nous invite au voyage en Italie à travers sa culture : littérature, cinéma, cuisine… Tout est permis. Dans le cadre de ce partenariat, nous vous invitons à partager tous les livres qui mettent à l’honneur la cuisine italienne.

Pour vous inscrire au challenge : Il Viaggion 2018

Challenge Amérique Latine (Ma petite Médiathèque)

challenge-amerique-latine-1Le Challenge Amérique Latine vous invite à (re)découvrir l’Amérique Latine par sa littérature mais pas seulement, cinéma, art et même la cuisine seront à l’honneur. Ce partenariat vous invite à partager ici des livres mettant à l’honneur la cuisine latino américaine, que ce soit par des livres de recettes ou tout autre type de livre, écrit ou non par des auteurs latino américains.

Pour vous inscrire : Challenge Amérique Latine 2018

Les Participant :

Nos Lectures de 2018

albums

manga et bd

romans

livres de recettes

autres

Défis culinaires

Share

Noëls du monde – Sylviane Degunst et Olivier Tallec

Résultat de recherche d'images pour "Noëls du monde sylviane degunst"

J’ai emprunté ce joli album à la médiathèque. Pour les fêtes ils nous avaient préparé des bacs spécial Noël et ce titre était celui qui m’attirait le plus.  Et puis il tombe pile poile pour le thème du jour du challenge Christmas Time !

Il n’est pas tout jeune, puisque l’édition que j’ai entre les mains (Père Castor – Flammarion) date de 2004. J’ignore si l’album est toujours commercialisé, mais si vous tombez dessus et que vous êtes un adepte des fêtes de fin d’année, je vous le conseille.

Sylviane Degubst (texte) et Olivier Tallec (illustrations) nous amènent faire un jolis tour du monde des fêtes de fin d’année : France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Mexique, Russie, Etat-Unis, Australie, Finlande, Liban, Madagascar, Brésil et mêmes au Philippines on faisant de petites escales dans d’autres pays. 93 pages de gourmandise et de fête !

En lisant ce livre, j’ai appris plein de coutumes que je ne connaissais pas. J’ai aimé la présentation. Pour chaque pays on donne les grandes lignes des diverses traditions : le sapin, les dates auxquelles on reçoit les cadeaux, les préparatifs, etc. mais aussi des recettes (un dessert à chaque pays ! sauf pour Madagascar ou il y a au menu de la viande à la viande) et aussi des chants de noël traditionnels (avec la traduction en français le cas échéant). Ce qui donne un vrais tour d’horizon des festivités. Sans parler des petites anecdotes qui parsèment le livre.

Cela donne envie de donner à son noël un petit goût d’ailleurs, de rajouter sous son sapin la petite araignée venue d’Ukraine, d’inviter la Befana déguster une galette des rois, de glisser des crackers sur la table de Noël, de préparer une farandole de desserts venu des quatre coins du monde… en revanche, pour le bain dans les lacs gelés, je passe mon tour !

L’heure est venue de rendre ce livre à la bibliothèque, mais je ne tacherais pas de le réemprunter l’année prochaine, et pourquoi pas en tester quelques recettes, à commencer par celle du panettone 😉


 

challenge albums 2018

Share

Des manga en cuisine

Non, je ne vais pas encore vous faire une liste des manga culinaires, ni un menu spécial manga. Pour la session 2017 Des livres en cuisine j’avais envie de donner un aperçu de la place que la nourriture et la cuisine occupent dans le manga en général parce que on en trouve dans presque tous les manga, quelque soit leur genre (tranche de vie, fantastique, suspens…) ou leur type (seinen, shonen, shôjo…). Je ne peux pas faire le tour de tous mes manga, il y en a beaucoup trop, mais je suis amusée à piocher au hasard et voir si j’y trouvait un repas, une pause déjeuner, une gourmandise en passant. Voici ma sélection toute personnelle.

itadakimasu !

Petit déjeuner

20161102_083812

Petit déjeuner copieux après soirée trop arrosée dans The man of Tango de Tetuzoh Okadaya, un yaoi qui propose une esthétique assez loin de canon habituels du genre. Ici tout est muscle, point d’éphèbes à l’horizon. J’ai bien aimé ce titre pour cet aspect graphique qui change des yoai habituels. Il ne propose pas de grande intrigue alambiquée et c’est… très explicite ! Mais ça ne m’a pas choqué. J’aime l’ambiance qui se dégage de ce Tango.

Déjeuner

20161102_083409

Vous souvenez-vous du tonkatsu que j’ai proposé il y a 2 ans pour le défi gastonome bédéphile ? Je n’ai pas résisté à la tentation de mettre une nouvelle image du manga Goggle de Tetsuya Toyoda. Mais peut-être souhaitez-vous autre chose pour le déjeuner cette année ?

A cup of tea ?

20161102_083343

C’est dans l’inquiétante ambiance de Utsubora de Asumiko Nakamura que je vous invite à prendre le thé. Ce manga n’est pas encore paru en français. Pour ma part je possède la version américaine tout comme pour The man of Tango que nous avons croisé au petit déjeuner. Utsubora c’est l’histoire d’un écrivain en pleine déchéance et de sa relation avec une jeune femme vraiment très étrange. Un très bon manga qui j’espère paraîtra en France un jour. Plusieurs yaoi de l’auteur, au style inimitable, sont déjà sorti chez nous.

Pause café

20161102_085413

Dégustons maintenant un café avec Kan Takahama et ses 2 expressos, un très joli manga où un auteur de bd français part au Japon pour retrouver l’amour d’un soir. Un mari délaissé s’efforce de servir le meilleurs des café sauf que… il n’y connait rien et fait le pire café de tout le Japon. Heureusement qu’un français débarque pour lui apprendre comment faire du bon café… le manga est super mais j’avoue que le fait que ce soit un français qui amène la bonne parole caféesque m’a bien fait rire. On ne peut vraiment pas dire qu’en France on boit du bon café ! Enfin ce n’est que mon avis, mais je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où on m’a servi des breuvages imbuvables au restaurant comme au bistrot.

Dîner

20161102_085749

Quoi de plus romantique qu’un dîner sous la pleine lune ? C’est là que le cartographe de Furari de Jiro Taniguchi amène son épouse. Un manga qui nous invite à la contemplation et à savourer les petits plaisirs de la vie, comme ici, une coupe de saké sous la lune.

Allons boire un verre

20161102_083420

Je voulais présenter l’un des manga de Yamaji Ebine que je possède et en les feuilletant je me suis rendue compte que si on ne les vois pas souvent manger, ses personnages sont toujours en train de se retrouver au tours d’un verre (où d’un café). Ici c’est le manga Indigo Blue. Chez Ebine on bois plus qu’on ne mange, sans doute parce que ce sont de jeunes adultes qui sont au centre de ses intrigues. Qu’ils soient célibataires où en couple c’est chacun chez soi, pas de vie de famille, pas de temps non plus pour cuisiner. Ce sont des étudiants ou de jeunes travailleurs plus habitué à grignoter sur le pouce qu’à cuisiner. Et s’ils ont un peu de temps ils préfèrent le passer en bonne compagnie plutôt que derrière les fourneaux.

J’espère que cette petite sélection vous à mis l’eau à la bouche 🙂 à très bientôt pour d’autres livres à déguster 😉


Share