Petit panier d’albums #9

Petit panier d’albums #9

18 septembre 2021 9 Par Bidib

Même pas en rêve

Couverture Même pas en rêve

de Béatrice Alemagna (L’école des loisirs, 2021)

À chaque rentrée, son lot d’albums sur l’école. En général ce n’est pas vraiment un sujet que j’apprécie, même si d’expérience je sais que les enfants adorent. Mais là j’étais sous le charme de cette superbe couverture avec cette étrange bestiole à la mine boudeuse. Et mon instinct ne m’a pas trompé, j’adore cet album.

Béatrice Alemagna aborde ici le thème de la rentrée avec beaucoup d’humour. Pascaline, notre petite héroïne doit faire sa première rentrée, mais elle est catégorique : elle n’ira pas à l’école, même pas en rêve ! Le jour fatidique arrive et ses parents tentent de la persuader, mais rien n’y fait. Et crie tant et si bien que ses parents en sont tout ratatinés et deviennent tout petits. Pascaline les glisse alors dans sa poche et les amène à l’école. Alors que tout le monde pleure, Pascaline est rassurée avec ses parents dans la poche. Sauf qu’au fur et à mesure que la journée avance Pascaline ne peut profiter de rien, trop occupée à cacher ses parents. Et que dire de l’heure des parents , quand tous les enfants sont heureux de retrouver les parents ? Pascaline, elle ne les a pas quittés et ne peut pas profiter de la joie des retrouvailles. Quelle corvée ! Les parents eux ont passé une bonne journée : et s’ils retournaient à l’école demain ? “Même pas en rêve !” s’écrie Pascaline.

Un album très drôle servi par un dessin doux et particulier dont les couleurs sombres contrastent avec le rose vif de l’héroïne, de quoi aborder la peur de l’école et de la séparation avec les parents avec une histoire originale.

Je suis tombé sous le charme de cette petite histoire, toute simple, que je trouve adorable. Pascaline me fait trop craquer.

sur le site des éditions l’école des loisirs

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Tachan

→ Béatrice Alemagna (Istagram)

→ de Béatrice Alemagna sur le blog : Hokusai et le cadeau de la mer

Avec cette lecture je participe au Pumpkin Automn Challenege (menu Automne douceur de vivre) et au challenge lire au féminin.

Au bois dormant

Couverture Au bois dormant

de Karen Jameson et Marc Boutavant (Kaléidoscope, 2020)

J’avais envie de couleurs d’automne, d’album et de douceur, j’ai pioché dans ma PAL 2 albums qui venaient répondre à cette envie. Au bois dormant écrit par Karen Jameson et illustré par Marc Boutavant m’attendait depuis un moment, j’attendais le moment propice et le voilà. Ambiance automnale garantie !

Une petite fille se balade en forêt avant la tombée de la nuit, avant l’arrivée de l’hiver pour souhaiter la bonne nuit aux animaux de la forêt, certains se préparent à dormir, d’autres à hiberner. On y croise de nombreux animaux.

Il émane de cet album une certaine nostalgie, renforcée par un texte original en vers. Ce n’est pas souvent que je lis des albums qui riment et ici ça marche très bien. J’ai trouvé le texte très agréable et chantant comme une comptine ou une berceuse dédiée aux animaux et à la nature. Ce qui en fait une excellente lecture du soir.

Il se dégage de cet album quelque chose de paisible et nostalgique qui m’a touché. Les dessins sont beaux, avec de belles couleurs chaudes. Une très jolie balade automnale que je recommande à tous les amoureux de balades en forêt et de feuilles mortes.

sur le site de l’école des loisirs

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

Avec cette lecture je participe au Pumpkin Automn Challenege (menu Automne douceur de vivre), au challenge lire au féminin et au challenge objectif PAL

J’aurais voulu

Couverture J'aurais voulu

d’Olivier Tallec (l’école des loisirs, 2021)

J’avais beaucoup aimé l’humour d’Olivier Tallec dans Plaisir d’offrir. J’étais donc curieuse de découvrir cet album jeunesse dont la couverture a tout de suite attiré mon attention.

Je n’ai pas été déçue. On retrouve ici tout l’humour de l’auteur, mais dans un registre plus soft pour les plus jeunes lecteurs.

Un petit écueil rêve d’être autre chose, il aurait voulu être un castor, par exemple, c’est bien les castors, pas comme écureuil. Le voici affublé d’une queue de castor en train de travailler… mais bien vite il est fatigué, non, castor c’est pas terrible. Ce qu’il aurait voulu c’est être un cerf… À chaque nouveau souhait, son corps change un peu, mais à chaque nouveau souhait il se rend vite compte que ce n’est pas idéal. Et ainsi il passe d’animal en animal jusqu’à ce qu’il comprenne qu’être écureuil, ce n’est pas si mal. Et au moment d’en prendre conscience, il fait la rencontre d’un drôle de patchwork d’animal qui tout comme lui est une sorte de chimère.

Les illustrations sont très drôles, l’écureuil à une bouille pas possible avec ses grands yeux expressifs. La fin est un peu étrange et laisse libre cours à l’imagination. Va-t-il retrouver sa forme où rester ainsi, sorte de chimère étrange et jamais contente ?

J’ai beaucoup aimé cet album aux couleurs d’automne, drôle et mignon à la fois.

sur le site des éditions l’école des loisirs

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ Olivier Tallec (Facebook, Instagram)

→ d’Olivier Tallec sur le blog : Plaisir d’offrir, Il faudra, Noëls du monde

Avec cette lecture je participe au Pumpkin Automn Challenege (menu Automne douceur de vivre)

Le pique-nique après la pluie

Le pique-nique après la pluie

de Corinne Delporte et Celia Molinari Sebastia (crackboom, 2021)

C’est par hasard que je suis tombé sur cet album sur NetGalley et les petites bouilles des escargots m’ont donné envie de le découvrir. J’ai beaucoup aimé les illustrations de fleurs, très colorées et qui nous amènent vraiment dans l’ambiance d’une pairie fleurie après la pluie.

L’histoire est simple, une famille d’escargot décide d’aller piqueniquer. Là où ça devient drôle, c’est que les escargots aiment la pluie, du coup le retour du soleil est pour eux une catastrophe. La situation est inversée par rapport à ce que peut vivre le lecteur et ça rend la situation, au départ anodine, amusante.

Un joli album que j’ai pris plaisir  à lire et qui propose une jolie balade bucolique. Contrairement aux trois albums précédents qui proposent des ambiances automnales, on est ici au printemps, il y a profusions de couleurs et de fleurs, l’alternance de ciel bleu et d’averses. L’album permet aussi de voir l’escargot autrement et bien qu’il soit mon ennemi au potager, cet album me donne envie de l’aimer.

→ le site des éditions Crackboom

→ Celia Molinari Sabastia (Instagram)

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge Petit Bac (catégorie météo) et au challenge lire au féminin


lire au féminin petit bac 2021 objectif pal Pumpkin Autumn Challenge 2021

Share