Lire au féminin, challenge lecture 2021

21 janvier 2021 6 Par Bidib

lire au féminin

Je n’ai jamais vraiment fait attention au genre d’un auteur, je choisis mes livres en fonctions des thèmes ou des titres, très rarement en fonction de l’auteur, encore moins en fonction de son sexe. Alors au début ce challenge ne m’a pas particulièrement attiré. Puis j’y ai vu  une façon de prêter plus attention aux auteurs que je lis, et non seulement aux histoires. Tout comme j’avais été curieuse de voir quelle était la représentation de personnages féminins dans ma bibliothèque jeunesse (aussi inspiré par Tiphanya dans cette démarche), je suis maintenant curieuse de savoir quelle part les autrices occupent dans mes lectures.

Le principe du challenge est très simple, il s’agit de lire des autrices. Et pour le rendre plus ludique, Tiphanya nous propose des grilles à remplir avec nos lectures.

et il y a même un bonus pour les cinéphiles

Envie d’en savoir plus ? Filez chez Tiphanya

Mes lectures 2021

Zorro d’Isabelle Allende.

Un roman d’aventures qui m’a enchanté et une plume que j’aime beaucoup. Avec Isabel Allende je coche la case Amérique du Sud. Isabel Allende est chilienne. Je coche aussi la case autrice primée puisqu’elle a reçu divers prix littéraires, notamment le prix national de littérature au Chili pour l’ensemble de son œuvre.

Elle est l’autrice de nombreux romans. J’avais lu la cité des dieux sauvages il y a des années. J’avais beaucoup aimé et depuis je me disais que j’aimerais découvrir ses autres livres. C’est par hasard, en faisant quelques recherches sur Zorro, que je suis tombée sur son roman. J’aimerais, si l’occasion se présente, découvrir un de ses textes en VO.

ma chronique

# Couverture Zorro Couverture Mémoires de l'aigle et du jaguar, tome 1 : La Cité des Dieux sauvages

Le gentleman florentin, roman policier de Magdalen Nabb.

J’ai lu un roman de Magdalen Nabb un peu près à la même époque que le premier roman d’Isabel Allende. Simple coïncidence, mais c’est amusant de retrouver ces deux autrices 12 ans plus tard. Magdalen Nabb a écrit une série de roman policier se déroulant à Florence, ville de mon enfance. J’avais emprunté l’un de ses romans, Meurtre au palais,  et l’ambiance m’avait beaucoup plus. En 2019, j’avais comme objectif de lire un peu plus de roman policier (genre que j’aime beaucoup, mais que je ne lis jamais) alors j’ai tout de suite pensé à elle et je me suis offert deux vieux exemplaires de sa série les enquêtes de l’adjudant Guarnaccia.

Avec Magdalen Nabb je coche la case autrice européenne puisqu’elle est britannique.

ma chronique

Le mystère Clementina est dans ma PAL.

Magdalen Nabb (auteur de Le gentleman florentin) - Babelio Couverture Le gentleman florentin Couverture Meurtres au palais Couverture Le mystère Clementina

L’enfant et le gorille de Jackie Azua Kramer et Cindy Derby

Difficile de faire plus féminin avec non une, mais deux autrices ! Ah ! si, elles auraient pu mettre une petite fille comme personnage principal au lieu d’un garçon… mais c’est déjà pas mal.

C’est avec cet album, qui a pour thème le deuil, que je découvre ces deux autrices.

ma chronique

Jackie Azua Kramer est américaine et écrit des livres jeunesse.

Jackie Azúa Kramer (@JackieKramer422) | Twitter

Cindy Derby, illustratrice et auteure jeunesse est aussi américaine.

Cindy Derby (@CindyDerby) | Twitter Couverture L'enfant et le gorille

La Capucine de Marie Desplechin

Je croyait connaitre cette auteure, et finalement non. D’elle je n’ai lu qu’Enfances, un album coécrit avec Claude Ponti. C’est donc sont premier roman que je lis, mais son nom ne m’était pas inconnu. J’ai beaucoup aimé cette tranche de vie du XIX avec un personnage féminin fort.

ma chronique

#

La fabrique de Poupées de Elizabeth Macneal

Elizabeth Macneal, auteur britannique, signe ici son premier roman. Londres, le XIX siècles, le milieu de la peinture préraphaélite, tranche de vie, roman à suspens, roman historique, La fabrique de poupées est un peu tout ça. Après un début un peu difficile, j’ai finalement aimé se remon qui se divise en trois parties.

ma chronique

Elizabeth Macneal

Ma petite Mésange de Gerda Muller et Sophie Chérer

Gerda Muller, autrice illustratrice hollandaise, a publié de nombreux albums jeunesse. Je l’ai découverte avec son album Mon arbre. J’aime son style vintage qui me rappelle les albums de mon enfance.

Sophie Chérer, autrice jeunesse, a publié plusieurs albums et roman. Je la découvre avec cet album.

# #

ma chronique

Croc-Croc Caïman de Satomi Ichikawa

Satomi Ichikawa est japonaise. Elle vient en visite en France dans sa jeunesse et décide de s’y installer. Elle apprends le dessin et se lance dans l’écriture d’album jeunesse directement en langue française. Je la découvre avec cet album

#

ma chronique

Les indésirables – Kiku Hughes

Kiku Hughes est une autrice illustratrices américaine d’origine japonaise qui publie son premier roman graphique avec Les indésirables une œuvre mêlant récit autobiographique-historique et SF.

ma chronique

Quand l’empereur était un dieu – Julie Otsuka

Julie Otsuka est une romancière américaine d’origine japonaise. après des études en art, elle décide d’abandonner la peinture pour écrire. Quand l’empereur était un Dieu est sont premier roman

#

ma chronique

→ à lire aussi : Certaines n’avaient jamais vu la mer

Alicia prima ballerina assoluta d’Eileen Hofer et Mayalen Goust

Direction Cuba et le milieu de la danse classique dans cette bande dessinée écrites par 2 femmes : Eileen Hofer au scénario et Mayalen Goust au dessin

ma chronique

→ œuvres de Mayalen Goust déjà chroniqué sur le blog : Vies volées, Kamarades (tome 1)

Show me love d’Ami Fushimi

C’est avec se oneshot que je découvre la mangaka. Une jolie lecture ou il est question de familles déchirées d’enfants au cœur brisé. Un lecture qui est pleine de bonne énergie et d’espoir.

Manga - Show me love

ma chronique

 


Et pour piocher des idées lecture :

Top Ten Tuesday #90 – 10 romans écrits par des femmes

Top Ten Tuesday #92 – 10 mangaka ♀

Share